Doit-on donner des suppléments de vitamines et minéraux aux tout-petits de moins de 2 ans?

Mis à jour le: Aug 1, 2023

Si vous êtes parent d’un jeune enfant, vous vous demandez peut-être si vous devez lui donner un supplément de vitamines et minéraux. La réponse : pour encourager une alimentation à base de vrais aliments nutritifs, l’administration d’un supplément n’est pas toujours recommandée chez les tout-petits. Il existe toutefois des exceptions! Cap sur les recommandations.

De la naissance jusqu’à deux ans (24 mois) : focus sur la vitamine D

Selon l’énoncé du Groupe de travail conjoint sur l’alimentation du nourrisson, tous les bébés et jeunes enfants allaités, ainsi que ceux consommant moins de 1000 ml (35 oz) de préparation commerciale pour nourrissons par jour, devraient prendre quotidiennement un supplément de vitamine D de 400 UI (10 µg) jusqu’à l’âge de deux ans.

Étant donné que les bébés consomment rarement plus de 1000 ml (35 oz) de préparation commerciale pour nourrissons par jour, le Dispensaire suggère de donner un supplément quotidien de vitamine D à tous les bébés et jeunes enfants, qu’ils soient allaités ou non.

Il n’y a pas de risque de surdosage de la vitamine D lorsqu’on la combine avec l’allaitement maternel, une préparation commerciale pour nourrissons (PCN) ou le lait de vache. Cela dit, veillez à respecter la posologie indiquée sur l’emballage du supplément de votre enfant.

À partir de deux ans (24 mois) : faut-il encore des suppléments de vitamines et minéraux?

À compter de deux ans (24 mois), le Groupe de travail conjoint sur l’alimentation du nourrisson ne recommande plus le supplément de vitamine D.

Il encourage que l’alimentation des enfants soit fondée sur les recommandations du Guide alimentaire canadien.

En d’autres termes, si votre tout-petit est en bonne santé, qu’il grandit normalement et qu’il consomme une variété d’aliments nutritifs lorsqu’il commence à manger des aliments solides, il devrait combler ses besoins nutritionnels sans avoir besoin d’un supplément.

Sauf en ce qui concerne la vitamine D, il n’est généralement pas nécessaire qu’il prenne d’autres suppléments de vitamines et minéraux, ni même une multivitamine.

Petits mangeurs : des suppléments à envisager avec précaution!

Habituellement, un supplément ou une multivitamine ne devraient pas être envisagés d’emblée chez les enfants qui ont un petit appétit. D’un point de vue nutritionnel, un supplément ne devrait pas être une première option, car il ne remplacera jamais les vrais–et délicieux!–aliments. Il n’encourage pas non plus la découverte ni le plaisir de consommer des aliments sains.

Bon à savoir
Les apports alimentaires de chaque enfant sont comme des étoiles filantes, uniques et changeants! Ils peuvent varier quasi tout le temps et en fonction de l’humeur, de l’âge, ainsi que bien d’autres facteurs. Par exemple, certains enfants ont naturellement un petit appétit, tandis que d’autres deviennent des experts sélectifs à table ou se laissent distraire, perdant ainsi l’intérêt pour la nourriture. Les apports et l’appétit peuvent également jouer au yoyo en présence d’anémie, de maladies, et plus encore. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez la section suivante.

Des exceptions existent-elles?

Oui, certaines situations particulières ou problématiques de santé peuvent exiger le recours aux suppléments de vitamines et minéraux pour combler les carences nutritionnelles d’un tout-petit. Un professionnel ou une professionnelle de la santé pourrait les recommander en présence, par exemple :

  • de prématurité à la naissance;
  • de retard de croissance;
  • d’anémie ou de risque d’anémie;
  • de troubles alimentaires ou d’un manque d’appétit sévère;
  • d’une condition médicale qui a un impact sur l’alimentation;
  • de régimes végétarien ou végétalien, bien que ces régimes peuvent s’avérer appropriés et équilibrés.

À retenir

Les tout-petits devraient recevoir un supplément de vitamine D de 400 UI (10 µg) chaque jour jusqu’à l’âge de deux ans (24 mois).
S’ils sont en bonne santé, qu’ils grandissent bien et qu’ils ont une alimentation saine, sauf avis médical contraire, ils n’ont pas besoin d’un autre supplément de vitamines et minéraux ni d’une multivitamine.
Si la santé ou l’alimentation de votre enfant vous inquiète et que vous envisagez l’administration d’un supplément, renseignez-vous sans attendre auprès d’un professionnel ou d’une professionnelle de la santé, notamment les pédiatres et les nutritionnistes. Ces spécialistes peuvent vous donner de précieux conseils et envisager le recours aux suppléments pour combler les besoins nutritionnels de votre enfant.

 

Pour aller plus loin

Avis
Ce billet est destiné à des fins d’information. En aucun cas, il ne vise à remplacer les recommandations d’un professionnel ou d’une professionnelle de la santé.

Références

Gouvernement du Canada. (2021). Allaiter votre bébé

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/promotion-sante/enfance-adolescence/etapes-enfance/petite-enfance-naissance-deux-ans/allaitement-nutrition-nourrisson.html

Gouvernement du Canada. (2014). Nutrition des nourrissons : Bien planifier pour votre enfant.

https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/soins-nourrissons/nutrition-nourrissons.html

Gouvernement du Canada. (dernière mise à jour : 2022). La nutrition du nourrisson né à terme et en santé : Recommandations de la naissance à six mois. Énoncé conjoint de Santé Canada, de la Société canadienne de pédiatrie, des Diététistes du Canada et du Comité canadien pour l'allaitement.

https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/guide-alimentaire-canadien/ressources/nutrition-nourrisson/nutrition-nourrisson-terme-sante-recommandations-naissance-six-mois.html

Gouvernement du Canada. (dernière mise à jour : 2020). La nutrition du nourrisson né à terme et en santé : Recommandations pour l'enfant âgé de 6 à 24 mois. Énoncé conjoint de Santé Canada, de la Société canadienne de pédiatrie, des Diététistes du Canada et du Comité canadien pour l'allaitement.

https://cps.ca/fr/documents/position/la-nutrition-du-nourrisson-ne-a-terme-et-en-sante-de-six-a-24-mois

Kids Eat Right : Academy of Nutrition an Dietetics. (2021). Does My Child Need A Supplement?

https://www.eatright.org/food/vitamins-and-supplements/dietary-supplements/does-my-child-need-a-supplement

Naître et grandir. (dernière mise à jour : 2019). Alimentation : 1 à 3 ans. Les vitamines et les minéraux.

https://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/alimentation/fiche.aspx?doc=bg-naitre-grandir-roles-sources-vitamines-mineraux#_Toc14076516

Marra MV, Boyar AP. Position of the American Dietetic Association: nutrient supplementation. J Am Diet Assoc. 2009 Dec;109(12):2073-85. doi: 10.1016/j.jada.2009.10.020. PMID: 19957415.



Société canadienne de pédiatrie : Soins de nos enfants. (dernière mise à jour : 2018). Les produits de santé naturels et les enfants.

https://soinsdenosenfants.cps.ca/handouts/health-conditions-and-treatments/natural_health_products_and_children

Vatanparast H, Adolphe JL, Whiting SJ. Socio-economic status and vitamin/ mineral supplement use in Canada. Health Rep. 2010 Dec;21(4):19-25. PMID: 21269008.



 

 

Cindy Laplante, rédactrice en santé

En collaboration avec les intervenantes du Dispensaire

Contenu qui pourrait vous interesser

Commentaires

Suivez-nous

1,910FansLike
65FollowersFollow
214SubscribersSubscribe

DERNIERS AJOUTS

PRINCIPAUX PARTENAIRES
PARTENAIRES

Slide Slide Slide Slide Slide