Les suppléments de vitamine D pour les nourrissons : À qui donner?

Mis à jour le: Jan 27, 2021

Un supplément de vitamine D de 400 UI devrait être donné à tous les nourrissons allaités ou qui prennent moins de 1000 ml (35 oz) de préparation commerciale pour nourrisson (PCN) par jour.

Les sources de vitamine D pour le nourrisson

En temps normal, l’exposition aux rayons du soleil permet à la peau de produire de la vitamine D en quantité suffisante pour combler nos besoins. Toutefois, comme le nourrisson ne doit pas être exposé au soleil pendant la première année de sa vie, les parents doivent combler ses besoins en vitamine D autrement.

Les préparations commerciales pour nourrissons (PCN) sont enrichies en vitamine D. Les PCN fournissent une grande partie de la vitamine D dont le nourrisson a besoin pendant la première année de vie. Le lait maternel n’est pas une bonne source de vitamine D, et ce, même si la mère prend un supplément de cette vitamine.

La vitamine D se trouve aussi dans le lait et les produits laitiers enrichies, les poissons gras (ex. : sardine, saumon, truite, hareng, maquereau), le thon pâle en conserve et les œufs. Elle est aussi ajoutée au lait et à la margarine. Certaines boissons végétales (ex. : boissons de soya, d’amandes ou autres) et jus (jus d’orange, jus de pomme) sont parfois aussi enrichis en vitamine D.

Les suppléments de vitamine D

Avant l’introduction des aliments complémentaires, l’enfant allaité ne peut compter sur son alimentation pour obtenir de la vitamine D. Même lorsque l’enfant commence à manger les aliments solides, cela ne suffit pas à combler ses besoins en vitamine D. Santé Canada recommande donc de donner un supplément en vitamine D de 400 UI à tout enfant qui reçoit du lait maternel et ce, jusqu’à l’âge de 2 ans.

Quant aux enfants non allaités, il faudrait qu’ils prennent au moins un litre de PCN ou de lait de vache (à partir de 9 à 12 mois) pour satisfaire leurs besoins en vitamine D. Or, il est rare qu’un bébé consomme une aussi grande quantité. C’est pourquoi le Dispensaire recommande un supplément de vitamine D de 400 unités internationales (UI) par jour même aux nourrissons qui ne sont pas allaités. Il n’y a pas de risque d’excès de vitamine D en combinant le supplément et le lait de vache ou la PCN. Cela dit, il est important de respecter le dosage indiqué par le fabricant du supplément (soit 1 ml ou 1 goutte par jour, selon le produit). De cette façon, il n’y a aucun risque pour la santé du bébé.

Références

American Academy of pediatrics (AAP). (2016). Vitamins for breastfed babies Vitamin D & Iron Supplements for Babies: AAP Recommendations. Repéré à :

https://www.healthychildren.org/English/ages-stages/baby/feeding-nutrition/Pages/Vitamin-Iron-Supplements.aspx

Centers for disease control and prevention. (2020). Vitamin D.

https://www.cdc.gov/breastfeeding/breastfeeding-special-circumstances/diet-and-micronutrients/vitamin-d.html

Santé Canada.(2015). La nutrition du nourrisson né à terme et en santé : Recommandations de la naissance à six mois. Repéré à

http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/infant-nourisson/recom/index-fra.php

Santé Canada.(2015). La nutrition du nourrisson né à terme et en santé : Recommandations de 6 à 24 mois. Repéré à

http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/infant-nourisson/recom/recom-6-24-months-6-24-mois-fra.php

Société canadienne de pédiatrie (SCP). (2017). Document de principe: Les suppléments de vitamine D : Recommandations pour les mères et leur nourrisson au Canada. Repéré à

http://www.cps.ca/fr/documents/position/vitamine-d

 

 

En collaboration avec les intervenantes du Dispensaire

Contenu qui pourrait vous interesser

Commentaires

Suivez-nous

1,910FansLike
66FollowersFollow
147SubscribersSubscribe

DERNIERS AJOUTS

PRINCIPAUX PARTENAIRES
PARTENAIRES

Slide Slide Slide Slide Slide