À quel moment est-il recommandé d’introduire le lait de vache dans l’alimentation du bébé?

Mis à jour le: Jan 11, 2021

Pour le nourrisson en bonne santé, le lait de vache entier à 3,25 % de matières grasses peut être intégré à son alimentation mixte à partir de 9 à 12 mois.

Le lait maternel jusqu’à un an

De la naissance à 12 mois, la base de l’alimentation du nourrisson devrait être le lait maternel. Selon Santé Canada, pour un bébé qui n’est pas allaité ou ne l’est que partiellement, les préparations commerciales pour nourrissons à base de lait de vache enrichies de fer représentent le meilleur substitut pour la première année de vie.

Il est recommandé d’attendre que le bébé ait entre 9 et 12 mois pour lui offrir du lait de vache. Pourquoi? Pour prévenir les carences nutritionnelles, éviter le surmenage des reins ou encore des dommages aux intestins. En effet, la quantité de protéines dans le lait de vache n’est pas adaptée aux besoins du bébé. Le lait de vache contient aussi trop de sels minéraux (ce qui taxe les reins) et une quantité insuffisante de fer. Comme il peut causer de petites pertes de sang dans l’intestin du bébé, le lait de vache augmente le risque d’anémie s’il est donné au bébé avant 9 mois ou en trop grande quantité. Enfin, il ne contribue pas au développement du système immunitaire comme le lait maternel.

Comment introduire ?

Dans le but de faciliter l’introduction du lait de vache, il peut être utile de progresser tranquillement sur une période de 2 semaines, en remplaçant une petite quantité du lait maternel ou de la préparation commerciale par le lait de vache. Dans le cas d’allaitement, les tétées sont souvent simplement moins longues. L’introduction graduelle du lait de vache permet entre autres au bébé et à la maman allaitante de s’y habituer. Une fois introduite, la quantité minimale de lait de vache à consommer est de 500 ml par jour et la quantité maximale est de 750 ml par jour. Si l’enfant boit trop de lait, son appétit pourrait en être affecté.

Quel type de lait introduire?

C’est le lait de vache pasteurisé à 3,25 % de matières grasses qui doit être offert, et ce, au moins jusqu’à l’âge de 2 ans. Le lait de vache partiellement ou complètement écrémé n’est pas recommandé avant cet âge parce qu’il ne permet pas de combler les besoins du nourrisson en énergie et en gras essentiels. Les boissons végétales enrichies ne sont pas recommandées avant l’âge de 1 an puisqu’elles ne fournissent pas suffisamment d’énergie et de matières grasses au nourrisson. Après un an, seule la boisson de soya enrichie peut être donnée, mais l’alimentation de l’enfant doit être adaptée pour compenser pour la faible quantité de gras que contiennent ces boissons.

À partir de l’âge de 2 ans, le lait 2 % peut être donné à l’enfant, mais le lait de vache à 3,25 % peut également continuer d’être offert jusqu’à l’âge de 5 ans.

Les autres aspects à considérer

Le lait de vache n’est pas recommandé en cas d’allergie. Si l’enfant est intolérant au lactose, plusieurs mesures peuvent être prises pour continuer de lui offrir du lait.

On recommande de poursuivre la supplémentation en vitamine D, même si le bébé a atteint l’âge de 12 mois et qu’il consomme du lait de vache.

Références

PEN. (2019). Infant Nutrition- Complementary feeding : Summary of recommendations and evidence. Practice-based evidence in nutrition.



Powers JM, Mahoney, DH. (2020). Iron deficiency in infants and children <12 years : Screening, prevention, clinical manifestations, and diagnosis. UptoDate.



Santé Canada. (2015). Nutrition du nourrisson né à terme et en santé : Recommandations pour l’enfant âgé de 6 à 24 mois. Repéré à :

http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/infant-nourisson/recom/recom-6-24-months-6-24-mois-fra.php

 
Ressources

Doré, N., et Le Henaff, D. (2021). Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans.



 

En collaboration avec les intervenantes du Dispensaire

Contenu qui pourrait vous interesser

Commentaires

Suivez-nous

1,910FansLike
66FollowersFollow
148SubscribersSubscribe

DERNIERS AJOUTS

PRINCIPAUX PARTENAIRES
PARTENAIRES

Slide Slide Slide Slide Slide