Y a-t-il des risques à introduire les aliments complémentaires avant l’âge de 4 mois?

Mis à jour le: Jan 8, 2021

Oui. L’introduction précoce (avant l’âge de 4 mois) peut Les aliments complémentaires devraient être introduits dans l’alimentation seulement lorsque le bébé montre les signes qu’il est prêt.

Le développement de bébé

Vers l’âge de 4 à 6 mois, le nourrisson atteint un stade de développement qui permet de commencer l’introduction des aliments solides en complément à l’allaitement ou aux préparations commerciales. C’est généralement vers l’âge de 6 mois que le bébé démontre les signes qu’il est prêt à manger des aliments solides. Certains bébés peuvent tout de même être prêts avant cet âge.

Les bébés ne se développent pas tous au même rythme. Il faut s’assurer d’introduire les aliments solides dans l’alimentation du bébé que s’il montre les signes qu’il est prêt à les manger. Si le bébé est prématuré, certaines particularités doivent être prises en compte.

Les risques de l’introduction précoce

Si les aliments solides sont introduits trop tôt dans l’alimentation du bébé, c’est-à-dire avant l’âge de 4 mois, divers problèmes peuvent survenir :

  • Le système digestif du nourrisson n’est pas assez mature pour bien assimiler les aliments complémentaires. Le nourrisson n’a pas assez de salive et d’enzymes pour digérer adéquatement la nourriture.
  • Le système immunitaire n’est pas encore assez mature, ce qui augmente le risque de développer des allergies alimentaires.
  • Le système neuromusculaire n’est pas suffisamment développé pour permettre de réels mouvements de mastication. Avant l’âge de 6 mois, le nourrisson peut seulement téter, sucer et avaler.
  • Les aliments solides risquent de prendre la place du lait maternel ou des préparations commerciales au lieu de les compléter. Cela peut nuire à la croissance de l’enfant.

L’importance du lait maternel et des préparations commerciales

Le lait maternel ou les préparations commerciales doivent demeurer l’aliment principal du nourrisson jusqu’à l’âge d’environ 9 mois. L’allaitement doit donc se poursuivre autant de fois que le bébé le demande. Pour les préparations commerciales, le bébé doit continuer à boire au moins 750 ml par jour. Les quantités de lait maternel et de préparation commerciale devraient diminuer progressivement après l’âge de 9 mois. Vers l’âge d’un an, les aliments solides devraient avoir une place importante dans l’alimentation de bébé.

S’il est important de ne pas introduire les aliments solides trop tôt, il importe aussi de ne pas les introduire trop tard. Retarder l’introduction des aliments peut aussi avoir des conséquences sur la santé du bébé.

Previous articleAvril 2016
Next articleRamadan et grossesse

Références

Duryea TK. (2020). Introducing solid foods and vitamin and mineral supplementation during infancy. Uptodate



ESPGHAN Committee on Nutrition : Agostoni, C., Decsi, T., Fewtrell, M., Goulet, O., Kolacek, S., Koletzko, B., et Van Goudoever, J. (2008). Complementary Feeding: A Commentary by the ESPGHAN Committee on Nutrition. Journal of Pediatric Gastroenterology & Nutrition, 46(1), 99-110.



Santé Canada. (2015). Nutrition du nourrisson né à terme et en santé : Recommandation de la naissance à six mois. Repéré à :

http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/infant-nourisson/recom/index-fra.php

Société canadienne de pédiatrie. (2018). Le sevrage de l’allaitement. Repéré à :

http://www.cps.ca/fr/documents/position/sevrage-de-allaitement#ref15

 
Ressources

Société canadienne de pédiatrie. (2014). L'alimentation de votre enfant jusqu'à un an.



 

En collaboration avec les intervenantes du Dispensaire

Contenu qui pourrait vous interesser

Commentaires

Suivez-nous

1,910FansLike
66FollowersFollow
147SubscribersSubscribe

DERNIERS AJOUTS

PRINCIPAUX PARTENAIRES
PARTENAIRES

Slide Slide Slide Slide Slide