Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Pourquoi la carence en fer est-elle si fréquente chez l’enfant ?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
Jeune garçon

En raison de leur croissance rapide, les enfants ont besoin d’apports élevés en fer. Notons d’ailleurs que la carence en fer est la carence la plus courante à l’échelle mondiale.

À la naissance, le nourrisson est muni de réserves de fer qui sont généralement suffisantes pour les six premiers mois de sa vie. À partir de 6 mois, ses besoins en fer augmentent, puisque ses réserves de fer sont alors épuisées. L’introduction des aliments complémentaires doit alors se faire dès que le bébé démontre tous les signes qu’il est prêt, et il est fortement recommandé de commencer l’introduction des aliments complémentaires avec de bonnes sources de fer.

Les risques de carences en fer demeurent élevés même après l’âge de 12 mois. Selon les études, la qualité de l’alimentation de l’enfant aurait tendance à diminuer vers l’âge d’un an, alors que les habitudes alimentaires de l’enfant commencent à ressembler davantage à celles des autres membres de la famille.

Bien que la carence en fer soit répandue chez tous les enfants, les risques de carence sont augmentés dans les conditions suivantes :

  1. Faible poids de naissance ou prématurité ;
  2. Consommation élevée de lait de vache et/ou introduction du lait de vache avant l’âge de 9 mois;
  3. Alimentation contenant peu de sources de fer ;
  4. Faible statut socioéconomique ;
  5. Enfant de famille immigrante.

Pour en savoir plus sur l’impact d’une carence en fer chez l’enfant, cliquer ici. Pour en savoir plus sur les principales sources de fer, cliquer ici (à venir).