Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Comment prévenir l’anémie chez la femme enceinte qui ne consomme pas de viande ?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
anemie-vegetarien-végétalien-femme-enceinte

Cette femme doit manger beaucoup d’aliments riches en fer accompagnés d’aliments riches en vitamine C. Elle doit aussi limiter les aliments qui peuvent réduire l’absorption du fer tels que les phytates et les polyphénols retrouvés entre autres dans le thé, le café et le cacao.

Les végétariens, et particulièrement les végétaliens, doivent manger deux fois plus de fer puisque celui qu’ils consomment, d’origine végétale, est moins bien absorbé (fer non hémique). Leur réserve de fer est souvent plus basse que chez les personnes qui consomment de la viande.

L’anémie pendant la grossesse peut mener à un accouchement prématuré et diminuer le poids du bébé à la naissance. Elle peut aussi diminuer les réserves en fer que le bébé a accumulé à la naissance, le mettant lui-même plus à risque d’en manquer plus tard. Il est donc essentiel de prévenir l’anémie et de la traiter au besoin.

Pour éviter l’anémie, il est très important de consommer de bonnes sources de fer, plusieurs fois par jour, accompagnées d’une source de vitamine C, cette dernière permettant de doubler l’absorption du fer.

Voici quelques exemples:

Sources en fer

Sources de vitamine C

Repas de lentilles 2 clémentines
Chili avec haricots rouges Salade de poivrons multicolores crus
Gruau instantané 125 ml de jus d’oranges

Le fait de ne pas consommer de viandes, qui sont les aliments les plus riches en fer, augmentent grandement le risque d’anémie pendant la grossesse.

De façon générale, l’incidence de l’anémie étant assez élevée pour l’ensemble des femmes enceintes,  il leur est fortement recommandé de prendre un supplément de vitamines et minéraux prénatal contenant 27 mg de fer par jour.

Si la mère consomme des produits laitiers, il lui est conseillé de les prendre entre les repas pour ne pas affecter l’absorption du fer. Une consommation élevée de thé ou de café pouvant contribuer au développement de l’anémie, il est conseillé d’en prendre au maximum 2 tasses par jour, à l’extérieur des repas. Afin de diminuer les phytates qui diminuent eux aussi l’absorption du fer, il est conseillé de faire tremper les légumineuses et d’en jeter l’eau.

Si la mère développe l’anémie, elle bénéficierait grandement d’une évaluation nutritionnelle avec un nutritionniste qui lui fournira des astuces pour augmenter l’apport en fer dans son alimentation.

Références

  • Allen H., Lindsey. (2000). Anemia and iron deficiency: effects on pregnancy outcome. American Journal of Clinical Nutrition 71(suppl):1280S–4S.
  • Dietitians of Canada. Vegetarianism background. In PEN : practice-based evidence in nutrition®. Last update: Feb 21, 2012. Access only by subscription.
  • Position of the American dietetic association: Vegetarian diet. (2009). Journal of the Academy of nutrition and dietetics. Volume 109, Issue 7 , Pages 1266-1282,July.
  • Shils, M.E., Shike, M., Ross, C., Caballero, B. & Cousins, R. (2006). Modern nutrition in health and diseases (10th ed.). Philadelphia, United States of America: Lippincott Williams & Wilkins

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.