Quoi faire lorsque son supplément prénatal cause des malaises?

Mis à jour le: Oct 20, 2022

Durant la grossesse, la prise d’un supplément quotidien de vitamines et minéraux prénatal (multivitamine prénatale) est recommandée pour compléter l’alimentation et combler les besoins en éléments nutritifs essentiels à la santé de la mère et du bébé. Mais prendre un tel supplément peut-il causer des effets secondaires? Si oui, quels sont les principaux malaises qui y sont associés? Comment faire pour les atténuer?

Des effets secondaires peuvent-ils être associés à la prise d’un supplément prénatal?

Oui, prendre un supplément prénatal peut entraîner des effets secondaires. Les plus fréquents sont les nausées ou la constipation. Bien qu’incommodants, ces malaises sont généralement bénins (voir l’avis ci-bas).

Que faire si l’on ressent des malaises?

Si vous croyez avoir des effets secondaires associés à la prise de votre supplément, il demeure important que vous continuiez à le prendre pour prévenir les carences nutritionnelles.

Il existe différentes options pour atténuer les malaises comme les nausées et la constipation. Il vaut mieux les tester pour tenter de trouver une solution, plutôt que de cesser la prise du supplément.

Le saviez-vous?

Prendre un supplément prénatal trois mois avant la grossesse peut diminuer les nausées et ainsi, réduire le risque de vomissements importants. Par exemple, de multiples carences en nutriments comme la vitamine B1 peuvent être l’une des causes de vomissements persistants.

 

Comment soulager les nausées et la constipation?

Vous pourriez d’abord essayer un supplément prénatal d’une autre marque ou d’une autre formulation. Par exemple, les comprimés à croquer non gélifiés qui contiennent des polysaccharides de fer au lieu du fumarate de fer causeraient moins de symptômes gastro-intestinaux. Discutez-en avec votre médecin ou votre pharmacienne ou pharmacien.

Si les nausées ou la constipation persistent, voici des pistes de solution pour tenter de les atténuer ou de les apaiser:

En cas de nausées 

  • Changer le moment de la prise du supplément au dîner, au souper ou au coucher.
  • Prendre le supplément avec de la nourriture aimée et bien tolérée.
  • Opter pour un supplément sans fer ou à faible teneur en fer durant le premier trimestre de la grossesse. Selon la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, « […] les femmes qui souffrent de nausées et de vomissements pendant la grossesse peuvent interrompre les vitamines prénatales contenant du fer au cours du premier trimestre et les remplacer par de l’acide folique ou des vitamines pour adultes ou pour enfants à faible teneur en fer ». Il est recommandé de recommencer la prise du supplément prénatal au cours du deuxième trimestre.

En cas de constipation

  • Augmenter graduellement sa consommation d’aliments qui contiennent des fibres, tels les légumes, les fruits, les aliments à grains entiers comme le pain de blé entier et le quinoa, les légumineuses comme les pois chiches et les lentilles, ainsi que les noix et graines comme les arachides et les graines de chia.
  • Boire beaucoup d’eau. Idéalement, les adultes devraient consommer au moins 8 verres de 250 ml (1 tasse) de liquides par jour, ce qui inclut l’eau, les tisanes, les soupes, etc.
  • Bouger plus en s’adonnant à une activité physique que l’on aime. Faire de l’exercice est sécuritaire et bénéfique durant la grossesse, à moins d’indication contraire du médecin.

 

Messages clés à retenir

  • Chaque femme peut réagir différemment à un supplément prénatal.
  • Si vous croyez que le vôtre est la cause d’effets secondaires qui vous incommodent, il demeure important de continuer à le prendre. Il vaut mieux essayer différentes pistes de solutions pour tenter d’apaiser ou de supprimer vos malaises.
  • Pour choisir le supplément qui convient à votre tolérance ou si des effets secondaires persistent ou vous inquiètent, veuillez consulter une professionnelle ou un professionnel de la santé qualifié: médecin, nutritionniste ou pharmacien.

Pour aller plus loin

Avis

Ce billet est destiné à des fins d’information. Il ne remplace pas les recommandations d’une professionnelle ou d’un professionnel de la santé. En cas d’effets secondaires graves comme des vomissements persistants, consultez un médecin sans tarder.

Références

Brown B, Wright C. Safety and efficacy of supplements in pregnancy. Nutr Rev. 2020 Oct 1;78(10):813-826. doi : 10.1093/nutrit/nuz101. Erratum in: Nutr Rev. 2020 Sep 1;78(9):782. PMID : 31 925 443; PMCID: PMC7558284.



CHU Sainte-Justine : Centre hospitalier mère-enfant. Nausées et vomissements sévères ou hyperemesis gravidique : Complications de grossesse chez la mère (dernière mise à jour : 2018). Une fiche par Marie-Sophie Brochet.



Gouvernement du Canada. Votre guide pour une grossesse en santé. (Dernière mise à jour : 2017).

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/promotion-sante/grossesse-sante/guide-grossesse-sante.html

Gouvernement du Canada. Guide alimentaire canadien : Une saine alimentation pendant la grossesse et l’allaitement (Dernière mise à jour : 2022).

https://guide-alimentaire.canada.ca/fr/conseils-pour-alimentation-saine/grossesse-allaitement/

Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ). Gouvernement du Québec. Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans. Des éléments essentiels : suppléments de vitamines et de minéraux.

https://www.inspq.qc.ca/mieux-vivre/grossesse/l-alimentation-pendant-grossesse/elements-essentiels

Kim Campbell, Hilary Rowe, Hussam Azzam, Carolyn A. Lane, The Management of Nausea and Vomiting of Pregnancy, Journal of Obstetrics and Gynaecology Canada, Volume 38, Issue 12, 2016, Pages 1127-1137, ISSN 1701-2163,

https://doi.org/10.1016/j.jogc.2016.08.009

London V, Grube S, Sherer D, M, Abulafia O: Hyperemesis Gravidarum: A Review of Recent Literature. Pharmacology 2017;100:161-171. Doi : 10.1159/000477853



Table ronde provinciale des nutritionnistes œuvrant en médecine fœto-maternelle. Multivitamine prénatale : comment intervenir lorsque la prise est cessée ? Outil à l’intention des professionnels de la santé consulté le 11 juillet 2022. Agence de la santé publique du Canada.



 

 

Rédigé par Cindy Laplante, éditrice-rédactrice en santé

En collaboration avec les intervenantes du Dispensaire

Contenu qui pourrait vous interesser

Commentaires

Suivez-nous

1,910FansLike
65FollowersFollow
191SubscribersSubscribe

DERNIERS AJOUTS

PRINCIPAUX PARTENAIRES
PARTENAIRES

Slide Slide Slide Slide Slide