5 erreurs à éviter si on emploie une préparation commerciale pour nourrisson (PCN)

Mis à jour le: No revision

Le lait maternel est la meilleure option pour l’enfant pendant les 6premiers mois de vie et plus encore. Toutefois, lorsqu’elles sont bien préparées, les préparations commerciales pour nourrissons (PCN) sont les seuls substituts adéquats du lait maternel pour répondre aux besoins du nourrissonIl est facile de commettre de petites erreurs lors de l’emploi d’une PCN. Certaines de ces erreurs peuvent nuire à la santé de bébéVoici cinq erreurs fréquentes. 

Se tromper dans la dilution  

La valeur nutritive de la PCN peut changer si elle n’est pas préparée selon les indications. Par exemplele boire peut contenir trop ou pas assez de protéines, si bien qu’il ne répondra pas adéquatement aux besoins de bébéLe trop (ou le trop peu) de protéines pourrait nuire à la digestion (diarrhée, constipation)à la croissance de l’enfantle déshydrater ou surmener ses reins.   

Dans le cas des PCN en poudre, il faut ajouter la poudre à l’eau et non l’inverse. Les mesures d’eau et de poudre doivent aussi être précises. Ifaut donc suivre les instructions à la lettre qui se trouvent sur l’emballage du produit et sur le site Web du fabricant. 

Modifier le goût 

Parfoisles bébés n’acceptent pas la PCN, particulièrement s’ils sont plus habitués au lait maternel. Il pourrait être tentant de modifier le goût de la PCN en ajoutant par exemple de l’extrait de vanille, du cacao ou du sucreCette pratique est déconseillée pour plusieurs raisons. On veut que le bébé développe le goût pour les aliments au naturel, sans que leur saveusoit rehaussée par du sel ou du sucreUn enfant trop exposé aux aliment sucrés pourrait aussi développer une préférence pour ces aliments, au détriment d’autres plus nutritifs. Cela s’applique à tous les types de sucre : miel, sirop d’érable, cassonade, sucre blanc, mélasse Certains ingrédientscomme l’extrait de vanillepourraient nuire au bébé. D’autres peuvent même causer une intoxication. C’est le cas notamment du miel qui représente un danger s’il est consommé par l’enfant de moins de douze mois.  

Utiliser une eau qui ne convient pas à la préparation 

Il y a certaines mesures à prendre concernant l’eau à ajouter à la PCN en poudre ou sous forme de liquide concentré. D’abord, avant l’âge de 4mois, il faut faire bouillir l’eau pour tuer les bactéries qui pourraient se trouver dans la PCN. L’eau doit bouillir pendant 1minuteavant d’être refroidie pendant quelques minutes (jusqu’à ce qu’elle atteigne 70°C)Après l’âge de 4mois, le système immunitaire du bébé étant plus développé, il n’est plus nécessaire de faire bouillir l’eau.   

 L’eau chaude du robinet ne devrait jamais être utilisée pour préparer la PCN, car elle peut contenir des métaux et des contaminants néfastes pour la santé. Dans certaines municipalitésmême l’eau froide peut contenir des quantités importantes d’éléments nocifsLes municipalités sont les mieux placées pour renseigner à ce sujet. La Ville de Montréal dispose d’une carte interactive (par régionqui montre les risques liés à la présence de plomb dans l’eau potableIl est possible d’installer un filtre directement sur le robinet ou dans des contenants pour régler ce problème. D’autres mesures peuvent aussi être prises pour limiter la quantité de plomb dans l’eau 

Utiliser du matériel non stérilisé 

Jusqu’à l’âge de 4mois, le biberon et la tétine doivent être stérilisés entre chaque boireIls doivent aussi être stérilisés avant leur première utilisation. Cette stérilisation vise à prévenir des infections, comme la gastro-entérite et le muguet. 

 Conserver la PCN trop longtemps  

Les PCN qui sont déjà préparées peuvent être conservées pendant un certain nombre d’heures, variable selon le type de PCN. Dès que ce temps est écoulé, les PCN doivent être jetées puisqu’elles ne sont plus sécuritaires pour le bébé. Aussi, si l’enfant ne termine pas son biberon, la quantité restante de PCN doit être jetée.  

Une fois le contenant de PCN ouvertil ne peut être conservé qu’un certain temps; ce temps de conservation dépend aussi de la forme de la PCNLes contenants ouverts de préparations prêtes-à-servir ou sous forme de liquide concentré doivent être conservés au réfrigérateur et celles en poudre, à température ambiante. Même si le contenant de la PCN n’est pas ouvertil ne devrait pas être utilisé après sdate de péremption. 

Références

Institut national de santé publique du Québec (2018). Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans. Guide pratique pour les mères et les pères. Repéré à :

https://www.inspq.qc.ca/mieux-vivre/alimentation/les-problemes-lies-l-alimentation/bebes-de-faible-appetit

Radio-Canada. (2020). Pour votre santé, mieux vaut ne pas cuisiner avec l'eau chaude du robinet. Repéré à :

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/moteur-de-recherche/segments/chronique/164959/liquide-cuisine-contaminants-toxiques-plomb

 
Ressources

Préparation des poudres pour nourrissons pour une alimentation au biberon à la maison.



Santé Montréal : Plomb dans l'eau potable



Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans : Manipulation des préparations commerciales pour nourrissons.



 

En collaboration avec les intervenantes du Dispensaire

Contenu qui pourrait vous interesser

Commentaires

Suivez-nous

1,910FansLike
64FollowersFollow
15SubscribersSubscribe

DERNIERS AJOUTS

PRINCIPAUX PARTENAIRES
PARTENAIRES

Slide Slide Slide Slide Slide