Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Une femme enceinte dont un parent a une anomalie du tube neural a-t-elle besoin de plus d’acide folique ?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
acide folique

Possiblement.
Certaines femmes peuvent avoir besoin davantage d’acide folique lorsque leur bébé est à risque modéré ou élevé de souffrir d’une anomalie du tube neural ou d’autres anomalies congénitales sensibles à l’acide folique. Des antécédents familiaux au 1er ou 2e degré (ex : parents, grands-parents, fratrie) constituent un facteur de risque modéré.

Santé Canada recommande à toutes les femmes enceintes ou celles qui veulent le devenir de prendre une multivitamine contenant 0,4 mg d’acide folique par jour pour prévenir les malformations du tube neural. Cependant, les femmes dont le bébé est plus à risque peuvent avoir besoin d’une dose d’acide folique supérieure à la dose recommandée.

La femme enceinte devrait consulter un professionnel de la santé à ce sujet si elle présente une ou l’autre des caractéristiques suivantes :

  • Anomalie du tube neural lors d’une grossesse précédente
  • Antécédents personnels, ou conjoint atteint d’une anomalie du tube neural
  • Antécédents familiaux d’anomalies du tube neural au 1er ou 2e degré (par exemple: parents, grands-parents, fratrie, oncle, etc. Cela incluant les parents du conjoint)
  • Diabète de type I ou II
  • Antécédents personnels ou familiaux d’autres malformations congénitales sensibles à l’acide folique (certaines anomalies cardiaques, bec de lièvre, etc.)
  • Prise de médicaments anticonvulsifs ou d’autres médicaments ayant un effet sur les folates
  • Malabsorption intestinale qui diminue l’absorption d’acide folique (ex : maladie de Crohn, maladie cœliaque évolutive, maladie hépatique avancée, chirurgie bariatrique, dialyse, abus d’alcool).

En présence de diabète de type I ou II, ou lorsque certains médicaments sont pris pendant la grossesse, il est recommandé de demander au médecin si les besoins en acide folique s’en trouvent augmentés. En cas d’anomalie congénitale chez la femme enceinte ou chez un membre de la famille, il pertinent de demander à son médecin si s’agit d’une anomalie sensible à l’acide folique, auquel cas un manque d’acide folique peut représenter un facteur de risque de développement de cette anomalie chez le bébé.

Il est important de noter cependant qu’il n’est pas recommandé de prendre plus de 1 mg d’acide folique par jour sans prescription médicale, car des doses élevées de cette vitamine peuvent masquer une carence en vitamine B12. En pratique, cela signifie qu’il ne faut pas dépasser la dose recommandée d’une multivitamine par jour. Si un ajout en acide folique est nécessaire, il peut être pris dans un comprimé seul, toujours sous l’avis d’un médecin.

Références

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.