Covid-19 : Plus d’un an plus tard, comment la pandémie a-t-elle affecté les femmes enceintes ?

Mis à jour le: No revision

Voilà maintenant plus d’un an que notre quotidien a été chamboulé par la pandémie de COVID-19. Les inconnus sont toujours nombreux. Les femmes enceintes et celles qui ont donné naissance durant la pandémie ont vécu une expérience hors de l’ordinaire.

En juillet 2020, nous avons publié un article sur les nouvelles implications de la COVID-19 pour la femme enceinte. Dans cet article, nous abordions le risque de transmission et les effets de la COVID-19 sur la maman et l’enfant à naître. Depuis, plusieurs études ont été publiées et nous en avons appris davantage sur les impacts de la pandémie sur la femme enceinte. Ces impacts vont bien au-delà des effets possible de contracter la COVID-19.

Une grossesse pas comme les autres

Au Dispensaire, plusieurs femmes ont rapporté se sentir moins bien encadrées durant leur grossesse. L’absence de cours prénataux et la diminution des rendez-vous de suivi prénatal en personne ont pu contribuer à ce sentiment. Les restrictions ont diminué la fréquence des interactions entre les femmes enceintes et leur professionnel de la santé mais aussi avec d’autres femmes vivant la même réalité qu’elles. Pendant plusieurs mois, les accompagnateurs n’étaient pas admis lors des suivis et des examens, si bien que plusieurs femmes ont du vivre des étapes de leur grossesse sans leur partenaire. Plusieurs ont aussi été privées du soutien de leurs proches durant ce moment de leur vie.

Les habitudes de vie chamboulées

Généralement, les études menées auprès de la population canadienne démontrent une diminution de l’activité physique, une augmentation du temps d’écran (télévision ou ordinateur) et une augmentation de la consommation d’aliments moins nourrissants durant la pandémie de COVID-19. Dans les circonstances, cela compréhensible. D’ailleurs, certaines de ces observations pourraient être en partie causés par le stress et l’anxiété occasionnés par la situation.

Chez les femmes enceintes, plusieurs ont rapporté que leur alimentation, leur routine d’activité physique et leur sommeil s’étaient détérioré durant la pandémie. Au Dispensaire, plusieurs femmes enceintes craignaient les sorties à l’extérieur ou alors devaient rester avec les enfants qui faisaient l’école à la maison, ce qui limitait grandement la pratique d’activité physique. Or, l’activité physique a un effet protecteur sur la santé mentale en plus de procurer plusieurs bienfaits pour la santé physique.

La santé mentale

La grossesse et la période post-partum sont des moments associés à une plus grande vulnérabilité émotionnelle. La situation de la pandémie pourrait non seulement avoir affecté l’expérience de la grossesse pour les femmes enceintes, elle pourrait aussi avoir nuit à leur santé mentale.

En effet, l’isolement et le manque de support social sont deux facteurs qui peuvent affecter l’état de santé mentale des futures mamans. Plusieurs femmes enceintes ont aussi vécu la crainte de tomber malade et des difficultés financières causées par les pertes d’emploi. D’ailleurs, les familles en situation de vulnérabilité ont été particulièrement affectées par ces pertes d’emploi.

Ainsi, plusieurs études ont démontré une augmentation du nombre de femmes enceintes et de femmes en période postpartum présentant des symptômes de dépression et d’anxiété durant la pandémie de COVID-19. Les femmes enceintes étaient particulièrement à risque de vivre de l’anxiété dans la dernière année.

Que peut-on en tirer ?

Les femmes enceintes pourraient faire partie des groupes dont la santé, plus spécifiquement la santé mentale, a été particulièrement affectée. La dernière année aura démontré l’importance d’offrir des services et du soutien à ces femmes, pour leur santé et celle de leur enfant à naître.

Heureusement, plusieurs instances gouvernementales et organismes se sont relevé les manches dès le début de la pandémie de COVID-19 pour offrir des services adaptés à la situation ou des mesures d’aide aux familles. Au Dispensaire, les services ont été offerts sans interruption afin de réduire les impacts de la pandémie sur nos familles déjà en situation de vulnérabilité.

La campagne de vaccination en cours et les mesures qui s’assouplissent donnent aussi un élan d’espoir quant au retour à une certaine normalité avec la reprise des activités et le retour des contacts sociaux. D’ailleurs, la vaccination est maintenant recommandée pour les femmes enceintes étant donné le risque plus élevé de complications par rapport aux femmes non-enceintes.

À la recherche de ressources? Pour une liste complète des ressources qui s’offrent à vous (banques alimentaires, support à la santé mentale, soutien, dons matériels), visitez le Québec 211.

Autres ressources :

Gouvernement du Canada – Grossesse, accouchement et soins d’un nouveau-né durant la pandémie de COVID-19 

Info-social 8-1-1

Ligne d’écoute – Écoute entraide

Gouvernement du Québec – Aller mieux en contexte de pandémie (COVID-19) 


 

 

En collaboration avec les intervenantes du Dispensaire

Contenu qui pourrait vous interesser

Commentaires

Suivez-nous

1,910FansLike
64FollowersFollow
15SubscribersSubscribe

DERNIERS AJOUTS

PRINCIPAUX PARTENAIRES
PARTENAIRES

Slide Slide Slide Slide Slide