COVID-19 : Devant l’augmentation de l’insécurité alimentaire, quel est l’impact de la pandémie sur le coût de l’alimentation ?

Pour l’instant, la pandémie semble avoir un impact modeste sur le coût des aliments dans l’ensemble. Les ménages pourraient tout de même être amenés à voir leur facture d’épicerie augmenter. Selon certains experts, le budget alimentaire des Canadiens augmentera en 2020 avec une hausse de prix des aliments de près 4%.

Le prix des aliments en magasin

Dans le cadre de la crise de la COVID-19, le Dispensaire s’est mobilisé pour suivre l’impact de la pandémie sur le coût des aliments. Il s’est donné comme mandat de reproduire son Panier à Provisions Nutritif (PPN) pour les mois d’avril à décembre 2020. Le PPN permet d’établir un portrait du coût de la saine alimentation pour une famille de quatre personnes (deux adultes et deux enfants). En cette période de crise sanitaire, c’est un outil intéressant pour mesurer l’évolution du coût d’une saine alimentation au fil des mois.

Selon les observations du Dispensaire, le prix des aliments a légèrement augmenté au début de la pandémie. Cette augmentation semble avoir touché plus particulièrement certains aliments comme la viande et les légumes. En septembre, toutefois, on remarque que la baisse saisonnière qu’on voit habituellement à cette période est beaucoup moins importante que ce qu’on observe à chaque année.

Évolution du coût du panier par jour par personne pour une famille de quatre depuis le début de la pandémie.

Des semaines marquées par des pénuries en magasin

Lors des relevés d’avril et de mai, nous avions remarqué plusieurs denrées manquantes dans les rayons, principalement pour des produits de base de type farine ou légumineuse. Ces pénuries avaient entraîné en mai une hausse des prix de la farine, seuls les produits les plus chers étant disponibles. Les relevés réalisés en juin marquent néanmoins un retour à la normale dans les rayons.

À quoi s’attendre pour l’an prochain?

Selon les récentes déclarations de Sylvain Charlebois, professeur en distribution et politique agroalimentaire à l’Université de Dalhousie et directeur du Laboratoire en science analytique agroalimentaire, les Canadiens pourraient consacrer un pourcentage beaucoup plus élevé de leur budget à l’alimentation d’ici le début de l’an prochain (11 à 12% de leur budget contre 9,1% avant la COVID-19). Les familles à faible revenu pourraient être particulièrement affectées par cette augmentation, puisqu’elles consacrent déjà une proportion significativement plus élevée de leur budget à l’alimentation.

Les prévisions du prix des aliments pour 2020 restent inchangées malgré la pandémie avec un taux d’inflation des aliments d’environ 4 %. Néanmoins, du fait d’un très bas taux d’inflation générale (-0,2%), l’augmentation du prix des aliments sera perçue par les consommateurs comme plus importantes puisque la différence entre l’inflation générale et l’inflation des aliments est très grande. La pandémie a également des conséquences sur l’ensemble de la filière agroalimentaire, sans parler de l’incertitude associée à la deuxième vague. Elle entraîne une augmentation des coûts de production et de distribution qui auront des répercussions sur les consommateurs, d’où l’augmentation de la proportion du budget consacré à l’alimentation.

Le Dispensaire prévoit continuer les relevés de prix du PPN en jusqu’en décembre. Vous pourrez retrouver nos conclusions sur notre site web.

Voyez aussi notre webinaire organisé avec le conseil du système alimentaire Montréalais (SAM) : « Les contre-chocs de la pandémie sur l’accès à une saine alimentation » 


 

 

En collaboration avec les intervenantes du Dispensaire

Contenu qui pourrait vous interesser

Commentaires

Suivez-nous

1,909FansLike
65FollowersFollow
14SubscribersSubscribe

DERNIERS AJOUTS

PRINCIPAUX PARTENAIRES
PARTENAIRES

Slide Slide Slide Slide Slide