Mme Higgins nommée, à titre posthume, Bâtisseuse de la cité.

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal

higginsMontréal, le 17 mars 2017.  En ce dix-septième jour de mars deux mille dix-sept, la Ville de Montréal à nommer, à titre posthume, Mme Agnès C. Higgins Bâtisseuse de la cité.  Cet hommage lui est accordé pour son apport au milieu de la nutrition prénatale et maternelle, pour son implication à aider la santé de milliers d’enfants et de mères sur le continent et pour son engagement dans la lutte à la pauvreté.

Rappelons que madame Agnes C. Higgins, diététiste, commence à travailler au Dispensaire en  1948 et l’a dirigé de 1959 à 1981.  Ayant œuvré dans des cliniques prénatales, elle avait constaté que, très souvent, les femmes enceintes sous-alimentées donnaient naissance à des bébés très petits et chétifs.

Sous son impulsion, et bien que totalement à contre-courant des pratiques de l’époque, la lutte au « faible poids à la naissance » prend alors place au centre des préoccupations du Dispensaire.  Agnes C. Higgins développe la « méthode Higgins »© qui allie correctifs nutritionnels, stratégies de motivation et soutien global en misant sur la relation privilégiée entre la future mère et sa diététiste.  Elle procède également à l’évaluation de l’efficacité de son approche au moyen d’une étude réalisée en collaboration avec l’Hôpital Royal Victoria.