Qu’est-ce qu’une alimentation saine ou équilibrée ?

Mis à jour le: No revision

Pour qualifier une alimentation de «saine», il faut se baser sur l’ensemble des habitudes alimentaires d’une personne. Un aliment à lui seul n’a aucun impact direct, positivement ou négativement, sur la santé d’un individu.

Aliments d’exception, d’occasion et quotidiens

Dans une saine alimentation, aucun aliment n’est interdit. Ainsi, en plus de compter des aliments riches en nutriments (ex : fruits, légumes, grains entiers, légumineuses, etc.), elle peut inclure des aliments à plus faible valeur nutritive (ex : saucisse à hot dog, frites, muffin commercial, repas surgelé, etc.). L’objectif : consommer les aliments moins nutritifs en plus petites quantités et moins souvent, en laissant une plus grande place aux aliments riches en nutriments.

Dans son document Vision de la saine alimentation, le gouvernement du Québec classe les aliments en trois groupes, en fonction de leur valeur nutritive :

  • Les aliments quotidiens (riches en nutriments) ;
  • Les aliments d’occasion (de valeur nutritive acceptable) ;
  • Les aliments d’exception (faibles en nutriments et riches en sel, sucres et/ou gras).

Ce classement en trois catégories ne sert qu’à simplifier le concept. En réalité, les aliments se situent plutôt sur un continuum allant du moins nutritif au plus nutritif, tel que démontré dans l’image ci-dessous.

Source : MSSS. Vision de la saine alimentation. Repéré à : http://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/promotion-de-la-sante/vision-de-la-saine-alimentation/une-vision-elargie-et-inclusive/

Voici les facteurs principaux qui feront varier la position d’un aliment sur l’échelle :

  • La méthode de cuisson ;
  • La quantité des ingrédients utilisés pour la préparation d’un mets ;
  • La qualité de ces ingrédients.

À titre d’exemple, bien que la pomme de terre soit l’ingrédient de base de ces deux recettes, la version cuite au four est plus nutritive que les frites.

Une alimentation équilibrée devrait majoritairement contenir des aliments quotidiens. Les aliments d’occasion devraient se retrouver moins souvent au menu et les aliments d’exception, encore plus rarement, sans toutefois les éviter complètement.

Bref, le plaisir de manger occupe une place importante dans de saines habitudes alimentaires. Manger en bonne compagnie, cuisiner régulièrement des repas à partir d’ingrédients peu transformés, savourer chaque bouchée et faire une petite place aux aliments d’exception constituent des concepts-clés de la saine alimentation.

Références

MSSS. (2010). Vision de la saine alimentation : pour la création d'environnements alimentaires favorables à la santé. Repéré à :

http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2010/10-289-06F.pdf

Santé Canada. (2019). Guide alimentaire canadien – Bien manger. Bien vivre. Repéré à :

https://guide-alimentaire.canada.ca/static/assets/pdf/CFG-snapshot-FR.pdf

Santé Canada. (2019). Guide alimentaire canadien – Recommandations en matière d’alimentation saine. Repéré à :

https://guide-alimentaire.canada.ca/static/assets/pdf/HEPs-Guide-nw-fr.pdf

Santé et services sociaux du Québec. (2017). Les 5 dimensions de la saine alimentation. Repéré à :

http://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/promotion-de-la-sante/vision-de-la-saine-alimentation/les-5-dimensions-de-la-saine-alimentation/

 

 

En collaboration avec les intervenantes du Dispensaire

Contenu qui pourrait vous interesser

Commentaires

Suivez-nous

1,910FansLike
66FollowersFollow
147SubscribersSubscribe

DERNIERS AJOUTS

PRINCIPAUX PARTENAIRES
PARTENAIRES

Slide Slide Slide Slide Slide