Peut-on consommer des édulcorants pendant la grossesse?

Mis à jour le: Sep 30, 2020

Oui. Les édulcorants vendus sur le marché sont généralement considérés sans danger pour la femme enceinte. Ils doivent tout de même être consommés avec modération.

Qu’est-ce qu’un édulcorant?

Les édulcorants sont des substituts du sucre qui donnent un goût sucré aux aliments tout en ajoutant très peu ou pas de calories. Il en existe de nombreux types sur le marché. Plusieurs se retrouvent dans les aliments et les boissons ultratransformées : boissons gazeuses diètes, boissons énergisantes, gomme à mâcher, fruits en conserve dans l’eau , yogourt et crème glacée sans sucre, etc. On en trouve également sous forme granulée, souvent vendus en sachets (édulcorants de table).

Les édulcorants sont généralement sécuritaires pendant la grossesse

En principe, les édulcorants autorisés sur le marché sont considérés sans risque durant la grossesse. Le cyclamate, qui était autrefois déconseillé aux femmes enceintes, serait sécuritaire à condition de ne pas dépasser la dose journalière admissible. Il se retrouve dans les produits de marques telles que Sugar Twin® et Sweet’N Low®. 

Le cyclamate ne se retrouve pas dans les aliments préparés. Il se retrouve dans les substituts de sucre, souvent ajoutés dans le café ou le thé et vendus sous forme granulée ou liquide.  Les marques d’édulcorants contenant du cyclamate sont souvent disponibles en sachets dans les restaurants et cafés.

Le tableau ci-dessous présente les différents types d’édulcorants qui sont considérés comme étant sécuritaires pendant la grossesse.

1 Les noms commerciaux offerts sur le marché sont sujets à changer. D’autres marques non incluses dans le tableau pourraient contenir des édulcorants sécuritaires pendant la grossesse.

À consommer avec modération

Les édulcorants sont utilisés notamment par les personnes diabétiques, puisque beaucoup d’entre eux n’ont pas d’effet sur le taux de sucre. Néanmoins, à ce jour, aucun bénéfice n’a été associé à la consommation d’édulcorant pendant la grossesse. Pour plusieurs édulcorants, une quantité à ne pas dépasser selon le poids a été établie.

Même si les édulcorants sont considérés sans risque pendant la grossesse, ils doivent tout de même être consommés avec modération pour les raisons suivantes :

  • Les aliments contenant des édulcorants sont souvent moins nutritifs. Par ailleurs, les produits avec édulcorants sont souvent utilisés pour la gestion du poids (perte de poids) puisqu’ils sont faibles en énergie. Or, il est déconseillé de perdre du poids durant la grossesse
  • Les édulcorants entretiennent le goût pour les aliments sucrés
  • Certains alcools de sucre, comme le sorbitol, peuvent entraîner des effets gastro-intestinaux comme des ballonnements s’ils sont consommés en grande quantité.
  • La consommation d’édulcorant au quotidien durant la grossesse pourrait être associée à des risques de surpoids chez l’enfant à naître.
  • Trop peu d’études ont été faites jusqu’à maintenant pour garantir la sécurité des édulcorants qui demeurent des aliments nouveaux.

Pour toutes les femmes enceintes,  les aliments et breuvages qui contiennent des édulcorants ne doivent pas remplacer ceux qui offrent plus d’éléments nutritifs importants pour la santé du bébé. En effet, les aliments moins transformés devraient occuper la majeure partie de l’alimentation de la femme enceinte. À moins de condition particulière, il est aussi préférable de consommer les aliments dans leur  version originale  au lieu de leur version diète ou « sans sucre » qui contient des édulcorants.

 

Références

Agence nationale de sécurité sanitaire (anses). (2012) Note d’étape relative à l’évaluation des bénéfices et des risques nutritionnels des édulcorants intenses chez la femme enceinte. Repéré à :

https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2011sa0161.pdf

Diabète Canada. (2018). Sucres et édulcorants. Repéré à :

https://guidelines.diabetes.ca/CDACPG/media/documents/patient-resources/fr/New%20Fr-2019/Sucres-et-edulcorants.pdf

Azad, M. et al. (2016). Association between artificially sweetened beverage consumption during pregnancy and infant body mass index. JAMA Pediatrics, E1-E9.



Garner, C. (2019). Nutrition in pregnancy. Repéré à :

https://www.uptodate.com/contents/nutrition-in-pregnancy

Pope, E., Kore, G., MD FACMT, Bozzo, P. (2014). Les succédanés du sucre durant la grossesse (2014). Can Fam Physician. Repéré à:

https://www.cfp.ca/content/cfp/60/11/e518.full.pdf

Santé Canada. (2020). Liste des édulcorants autorisés (Listes des additifs alimentaires autorisés). Repéré à :

http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/addit/list/9-sweetener-edulcorant-fra.php

 
Ressources

Diabète Québec. (2014). La place des substituts du sucre dans l’alimentation de la personne diabétique.



Doré, N., et Le Henaff, D. (2016). Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans.



EatRight Ontario. (2016). Facts on artificial sweeteners.



 

En collaboration avec les intervenantes du Dispensaire

Contenu qui pourrait vous interesser

Commentaires

Suivez-nous

1,910FansLike
64FollowersFollow
16SubscribersSubscribe

DERNIERS AJOUTS

PRINCIPAUX PARTENAIRES
PARTENAIRES

Slide Slide Slide Slide Slide