Le fait de ne pas manger assez peut-il nuire à l’allaitement?

Mis à jour le: Mar 31, 2021

Une privation alimentaire ne compromettra pas à court terme votre allaitement. Par contre, vous risqueriez de vous sentir très fatiguée et de ne pas avoir assez d’énergie pour prendre soin de vous et de votre bébé.

S’occuper d’un bébé demande de l’énergie

Après l’accouchement, le corps a besoin d’énergie pour récupérer de l’accouchement et reconstituer ses réserves nutritionnelles. Notre corps puise cette énergie dans l’alimentation. Une saine alimentation, en quantité suffisante, est nécessaire pour la bonne santé physique, mentale et émotionnelle de la maman.

L’allaitement demande encore plus d’énergie

Si vous allaitez, vous aurez besoin d’encore plus d’énergie. En effet, l’allaitement augmente les besoins en énergie de la maman. Il est donc recommandé de prendre chaque jour 3 repas et des collations pour combler vos besoins.

Il faut savoir que lorsque l’allaitement se déroule sans problème, le corps produit naturellement la quantité de lait nécessaire pour votre bébé. En tout temps, votre corps cherchera à privilégier la production du lait maternel.

Ainsi, même si vous mangez peu ou moins bien au cours d’une journée, la quantité et la qualité de votre lait n’en seront pas affectées. Votre corps produira le lait quitte à puiser dans vos réserves nutritionnelles si votre alimentation ne répond pas à vos besoins accrus.

Toutefois, la quantité de lait pourrait diminuer si la maman souffre de la malnutrition sévère. La malnutrition survient lorsque le corps ne reçoit pas suffisamment d’aliments pour son bon fonctionnement, et ce, pendant une longue période. Le corps doit alors puiser dans les réserves jusqu’à ce qu’elles soient épuisées. Dans cette situation, la production de lait peut diminuer.

 Votre alimentation est importante

Même si la production de lait maternel risque peu d’être affectée par ce que vous mangez, votre alimentation demeure importante pour votre bonne santé.

Si vous excluez plusieurs aliments ou catégories d’aliments en raison d’un problème de santé ou par choix personnel (régime amaigrissant, diète végétalienne), il serait avisé de consulter un ou une nutritionniste. Cette personne s’assurera que votre alimentation est adéquate et comble tous vos besoins pour éviter toute carence nutritionnelle.

Si vous éprouvez des difficultés financières, des ressources existent pour favoriser une saine alimentation. Consultez les organismes suivants :

Previous articleJuillet 2016
Next articleAoût 2016

Références

Ares Segura, S., Arena Ansótegui, J., Díaz-Gómez, N. M., & en representación del Comité de Lactancia Materna de la Asociación Española de Pediatría (2016). La importancia de la nutrición materna durante la lactancia, ¿necesitan las madres lactantes suplementos nutricionales? [The importance of maternal nutrition during breastfeeding: Do breastfeeding mothers need nutritional supplements?]. Anales de pediatria, 84(6), 347.e1–347.e3477.

https://doi.org/10.1016/j.anpedi.2015.07.024

Butte, N., Stuebe, A. (2020) Maternal nutrition during lactation. UpToDate.



 
Ressources

Ligue la lèche. (2009). L’alimentation durant l’allaitement.



 

En collaboration avec les intervenantes du Dispensaire

Contenu qui pourrait vous interesser

Commentaires

Suivez-nous

1,910FansLike
66FollowersFollow
147SubscribersSubscribe

DERNIERS AJOUTS

PRINCIPAUX PARTENAIRES
PARTENAIRES

Slide Slide Slide Slide Slide