Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Comment se manifeste une allergie alimentaire ?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
signe-allergie-alimentaire

Les allergies alimentaires se manifestent de manière différente d’une personne à l’autre, mais touchent principalement les systèmes respiratoire, gastro-intestinal, cardiovasculaire et cutané.

De façon générale, la réaction allergique apparaît immédiatement après la consommation de l’aliment allergène, bien que dans certains cas elle soit retardée.

La réaction allergique touche un ou plusieurs systèmes à la fois et peut être très sévère, comme le démontre le tableau ici-bas. Le choc anaphylactique est la réaction la plus sévère et apparaît rapidement dans la plupart des cas. Bien qu’il n’y ait pas de définition exacte de l’anaphylaxie, la réaction de type anaphylactique peut aussi toucher un ou plusieurs des systèmes identifiés dans le tableau suivant.

Systèmes Réactions
Respiratoire Congestion nasale, toux sèche, respiration sifflante, changement de voix, gonflement de la gorge, éternuements.
Gastro-intestinale Enflure des lèvres, de la langue, du palais; nausée, diarrhée, douleur abdominale, vomissements (surtout en jet), difficulté à avaler.
Cardiovasculaire Accélération ou ralentissement des battements du cœur, diminution de la tension artérielle, perte de conscience.
Cutanée (peau) Urticaire (plaques rouges), enflure, démangeaisons.

Chez le nourrisson allergique, il est souvent observé des diarrhées ou de la constipation, des vomissements en jet, du sang dans les selles, un refus de boire, un retard de croissance et des inconforts gastro-intestinaux qui peuvent durer plus de 4 heures par jour.

Les allergies alimentaires affectent 5 à 6 % des enfants et tendent à apparaître avant l’âge de 4 ans. Il est intéressant de noter que de plus en plus d’enfants et d’adultes semblent recevoir un diagnostic d’allergies alimentaires.

Les enfants sont plus à risque de développer une ou des allergies alimentaires quand un membre de la famille immédiate, soit un parent, un frère ou une sœur, souffre d’allergies alimentaires ou d’une maladie atopique (eczéma, asthme et rhinite allergique).

Si une allergie est soupçonnée chez l’enfant, le médecin doit être consulté le plus rapidement possible.

Références

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.