Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Qu’est-ce que la prééclampsie?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
preeclampsie

La prééclampsie est caractérisée par une haute pression artérielle et la présence de protéines dans l’urine. Elle se développe vers la 20e semaine de grossesse et peut perdurer jusqu’à six semaines après la naissance du bébé.

La prééclampsie, aussi appelée l’hypertension gravidique, est une condition qui touche près de 6 % des femmes enceintes dans le monde. Elle est une des causes les plus importantes de mortalité maternelle et infantile. Elle augmente les risques de complications durant la grossesse tels que l’œdème pulmonaire (l’eau dans les poumons) ou l’aspiration (inhalation inconsciente d’une matière étrangère dans la trachée). Elle met à risque le bébé en limitant sa croissance dans l’utérus et en augmentant les risques de fausse couche et de naissance prématurée. La prééclampsie augmente aussi les risques de rupture du placenta : dans ce cas, le bébé reçoit moins de nourriture et d’oxygène.

Les causes de la prééclampsie ne sont pas connues ; cependant, les facteurs suivants semblent prédisposer certaines femmes plus que d’autres :

  • être âgée de moins de 20 ans et plus de 40 ans
  • en être à sa première grossesse
  • avoir des antécédents personnels ou familiaux de prééclampsie
  • avoir une grossesse multiple
  • être d’origine africaine, amérindienne ou latino-américaine
  • être diabétique
  • faire de l’hypertension avant la grossesse
  • être en surpoids avant la grossesse.

Les signes de la prééclampsie

Il est recommandé de contacter un médecin si plus d’un des signes suivants apparaissent après la 20e semaine de grossesse :

  • de l’enflure au visage et aux mains
  • des troubles de vision
  • des maux de tête
  • des nausées
  • un gain de poids soudain
  • des bourdonnements à l’oreille
  • de la douleur sous la poitrine.

En cas de doute, si des signes se présentent, il est recommandé d’aller prendre sa pression artérielle à la pharmacie la plus proche.

Références

  • Xu, H., Shatestein, B., Luo, Z., Wei, S. & Fraser, W. (2009). Role of nutrition in the risk of preeclampsia. Nutrition Review, 67 (11): 639-657.
  • Zhou, S. J., Yelland, L., McPhee, A. J., Quinlivan, J., Gibson, R. A. & Makrides, M. (2012). Fish-oil supplementation in pregnancy does not reduce the risk of gestational diabetes or preeclampsia. The American Journal of Clinical Nutrition, 95: 1378-84.
  • Santé chez nous. (2015). Prééclampsie. Repéré à: http://santecheznous.com/condition_info_details.asp?disease_id=107 http://santecheznous.com/condition_info_details.asp?disease_id=107
  • Preeclampsia foundation. (2015). About preeclampsia. Repéré à: http://www.preeclampsia.org/health-information/about-preeclampsia

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.