Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Devrais-je impliquer mon jeune enfant lorsque je cuisine ?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
Une mère et son enfant en pleine préparation de recette.

Oui. Impliquer son enfant dans la préparation des repas comporte plusieurs bienfaits, notamment sur son sens des responsabilités et sur ses habitudes alimentaires à long terme.

Confier des tâches culinaires à son enfant l’aide à travailler son sens des responsabilités, son autonomie et sa confiance en soi. C’est également l’occasion de passer du temps de qualité en famille. De plus, s’improviser chef lui permet de découvrir une variété d’aliments, de se familiariser avec leurs textures, odeurs et saveurs. Un enfant très sélectif apprend ainsi à apprivoiser les aliments qu’il aime moins. Il acquiert des habiletés culinaires qui le guideront vers de saines habitudes alimentaires tout au long de sa vie.

Fier de sa contribution dans la préparation du repas, l’enfant mange avec plus d’appétit. Ainsi, pourquoi ne pas l’impliquer dans la préparation du repas lorsqu’un nouvel aliment apparaît au menu? Il sera ainsi beaucoup plus ouvert à y goûter!

Voici quelques idées de tâches à déléguer à son enfant en cuisine :

Avant l’âge d’un an :

  • Lui offrir une cuillère de bois et un bol vide pour qu’il imite maman et papa ;
  • Lui faire sentir des aliments ou ingrédients avant leur préparation (ex : un bâton de cannelle, un melon, un fromage, etc.) ;
  • Placer bébé de façon à ce qu’il puisse observer la préparation du repas : rapprocher sa chaise haute ou l’installer dans un porte-bébé.

À partir d’un an, avec l’aide d’un adulte responsable :

  • Brasser les préparations avec une cuillère de bois ;
  • Transférer des aliments dans un bol ;
  • Déposer des papiers à muffins dans les moules ;
  • Déchirer de la laitue.

À partir de 2 ans, avec l’aide d’un adulte responsable :

  • Peler certains fruits à la main (ex: banane, orange) ;
  • Réduire des aliments en purée avec une fourchette (ex : banane, avocat) ;
  • Glacer des muffins ou un gâteau à l’aide d’une spatule ;
  • Graisser un moule à gâteau ;
  • Découper la pâte à biscuit avec un emporte-pièce ;
  • Aplatir la pâte à pizza avec un rouleau ;
  • Assembler un sandwich, un parfait au yogourt, une salade, etc. ;
  • Casser et battre un œuf avec une fourchette ou un fouet ;
  • Trancher des aliments mous (ex : pain, fromage, tofu, banane) avec un couteau à beurre ;
  • Rincer des fruits et légumes ;
  • Choisir la recette à préparer parmi quelques propositions ;
  • Mettre les couverts (non fragiles) sur la table ;
  • Essuyer la table avec une lingette à la fin du repas.

 

La clé de la réussite, rendre l’activité :

  • amusante :
    • mettre de la musique ;
    • danser ;
    • expliquer les étapes de la recette à l’enfant ;
    • rigoler ;
    • laisser l’enfant goûter ;
    • tolérer les dégâts ;
    • etc. ;
  • sécuritaire : éloigner les
    • couteaux tranchants;
    • surfaces très chaudes ;
    • viandes ou poissons crus ;
    • etc.

Avant de mettre la main à la pâte avec son enfant, il importe de prévoir suffisamment de temps pour que celui-ci puisse apprendre à son rythme.