Comment prévenir les intoxications alimentaires durant la grossesse?

Mis à jour le: Jan 12, 2016

Afin d’éviter les intoxications alimentaires, la femme enceinte doit s’assurer que tout ce qu’elle consomme soit exempt d’éléments pathogènes. Pour ce faire, il est important de respecter certains critères en ce qui concerne l’hygiène, la préparation, la conservation et la décongélation des aliments.

Afin d’éliminer les microorganismes pathogènes qui pourraient être présents dans les aliments, et causer une intoxication alimentaire, les étapes importantes suivantes sont à respecter.

L’hygiène

La règle de base est de se laver les mains avec du savon avant de manipuler les aliments et après avoir manipulé des viandes, poissons et œufs crus. Ensuite, laver les fruits et les légumes à l’eau courante. Enfin, il faut penser à nettoyer les sacs d’épicerie réutilisables afin d’éviter de contaminer les aliments lors des achats suivants. Les sacs contenant du jus de viande ayant coulé ne devraient pas être réutilisés.

La préparation

Lorsque les surfaces de travail, ustensiles ou contenants, entrent en contact avec de la viande, des poissons, des fruits de mer ou des œufs crus, les nettoyer avec du savon à vaisselle avant de les utiliser de nouveau. Éviter tout contact entre les produits cuits (ou sans cuisson) et les produits crus suivants : viandes, volailles, poissons, fruits de mer, œufs et charcuteries. Par exemple, ne pas réutiliser une planche à découper qui a servi à couper une viande crue pour ensuite y couper des aliments qui ne seront pas cuits.

La cuisson

Certains aliments les plus susceptibles de contenir des bactéries nuisibles nécessitent d’être cuits et d’atteindre une température interne de pour s’assurer qu’ils soient sécuritaires (tableau suivant). La température interne visée assure que les bactéries soient détruites. À noter qu’une viande cuite n’est plus translucide (ni rouge, ni rose) et ne contient plus de sang liquide.

Gibiers (cerf, wapiti, orignal, caribou, antilope), morceaux 74°C 165°F
Œufs 74°C 165°F
Bœuf, veau agneau ( pièces entières et morceaux) À partir de 63°C 145°F
Viandes hachées et mélanges de viandes (hamburgers, saucisses) 71°C 160°F
Volailles hachées (poulet, dinde) 74°C 165°F
Volailles (morceaux), fruits de mer, saucisses fumées (hot-dog) 74°C 165°F
Volailles (entières) et gibier à plumes 82°C 180°F
Porc 71°C 160°F
Poissons 70°C 158°F

La conservation

Conserver les aliments périssables entre 0 et 4oC au réfrigérateur ou à -18⁰C au congélateur. Pour connaître les durées de conservation de différents aliments, suivez ce lien et celui-ci. Éviter de laisser des viandes ou autres aliments à risque (volailles, poissons, fruits de mer, œufs, charcuteries, riz et pâtes cuits) à la température ambiante pendant plus de 2 heures. Refroidir les restes d’aliments rapidement et éviter de les réchauffer à plusieurs reprises. Enfin, respecter les dates de péremption des produits.

La décongélation

Décongeler les viandes au réfrigérateur dans un contenant profond, au four micro-onde ou dans de l’eau qui est fréquemment changée afin qu’elle reste froide. Éviter de laisser la viande pendant plus de 2 heures à la température ambiante. Pour plus d’informations, consultez l’article Comment congeler et décongeler les aliments de façon sécuritaire.

Références

Association canadienne de santé publique (ACSP). Les femmes enceintes : Les aliments à plus haut risque. Repéré à :

http://salubritealimentaire.cpha.ca/fr/femmes-enceintes/haut-risque.html

Gouvernement du Canada. (2015). La salubrité des aliments pour les femmes enceintes. Repéré à :

http://canadiensensante.gc.ca/eating-nutrition/safety-salubrite/vulnerable-populations/pregnant-enceintes-fra.php

Gouvernement du Canada (2015). Températures sécuritaires de cuisson interne. Repéré à :

http://canadiensensante.gc.ca/eating-nutrition/safety-salubrite/tips-conseils/cook-temperatures-cuisson-fra.php?_ga=1.65794797.2133703496.1424468134

Six, S.C., De Buyser, M., Vigneau, M., Dao, T.T., Messio, S., Pairaud, S., … Brisabois, A. (2012). Toxi-infections alimentaires collectives à Bacillus cereus : bilan de la caractérisation des souches de 2006 à 2010. Bulletin épidémiologique, santé animale et alimentation, 50, 57-61.



US Food and drug administration (FDA). (2011). Food safety for pregnant women. Repéré à :

http://www.fda.gov/downloads/Food/FoodborneIllnessContaminants/UCM312787.pdf

 
Ressources

Maman pour la vie. (2010). Salubrité des aliments en été.



Naître et grandir. (2012). La congélation: les réponses à vos questions.



 

En collaboration avec les intervenantes du Dispensaire

Contenu qui pourrait vous interesser

Commentaires

Suivez-nous

1,910FansLike
64FollowersFollow
16SubscribersSubscribe

DERNIERS AJOUTS

PRINCIPAUX PARTENAIRES
PARTENAIRES

Slide Slide Slide Slide Slide