Que doit surveiller une femme enceinte qui jeûne durant le ramadan?

Mis à jour le: May 12, 2021

Une femme enceinte qui décide de jeûner durant le mois du ramadan devra être attentive aux mouvements de son bébé, surveiller les signes de déshydratation, éviter un gain de poids insuffisant et veiller à maintenir une bonne santé.

La femme enceinte doit vérifier auprès de son médecin ou d’un(e) nutritionniste si le jeûne est contre-indiqué selon son état de santé. Le tableau ci-après décrit les signes et symptômes que la femme enceinte peut ressentir en pratiquant le jeûne durant le ramadan ainsi que les conseils pour les éviter ou les atténuer.

Les signes et symptômes que toute femme enceinte doit surveiller durant le ramadan

Effet néfaste Signes Symptômes Recommandations
Déshydratation de la mère • urine jaune foncé • sensation d’être assoiffée
• sécheresse de la bouche, de la peau
• manque de concentration
• constipation
 

 Consommer beaucoup de liquides qui ne contiennent pas de caféine pendant les périodes où c’est permis pour que la couleur de l’urine demeure claire

 

Symptômes de déshydratation sévère:

  • contractions prématurées
  • étourdissements
  • nausées
  • maux de tête
  • fatigue extrême
  • sensation de brûlure lors de la miction
  • mauvaise odeur de l’urine

 

 

  • Cesser le jeûne immédiatement
  • Consulter un(e) prestataire de soins de santé (médecin ou sage‑femme)

 

Retard de la croissance du fœtus
  • aucun gain de poids
  • gain de poids insuffisant
  • perte de poids
 

 

 

  • Cesser le jeûne et reprendre une alimentation régulière (plusieurs repas et collations)
  • Consulter un ou une nutritionniste pour mieux combler les besoins nutritionnels
  • Discuter avec un(e) prestataire de soins de santé (médecin ou sage‑femme) de la croissance du bébé
  • Une échographie ou une mesure utérine peut confirmer le diagnostic de retard de croissance. Le jeune du ramadan est alors contre‑indiqué
Contractions prématurées Contractions douloureuses avant terme (avant 37 semaines)
  • Cesser le jeûne
  • Consulter immédiatement son médecin traitant ou sa sage-femme et se présenter à la salle d’accouchement
Diminution des mouvements du bébé Les mouvements du bébé sont moins nombreux que d’habitude
  • Cesser le jeûne
  • Avant la 28e semaine de grossesse : consulter immédiatement le médecin traitant ou la sage‑femme
  • Dès la 28e semaine de grossesse : se présenter à la salle d’accouchement le plus rapidement possible pour un test de réactivité fœtale

 

Le Coran demande à toute personne de confession musulmane d’écouter son corps et de rompre le jeûne en cas de malaise. Les femmes enceintes doivent redoubler de prudence, car elles et le bébé qu’elles portent sont plus vulnérables aux malaises et complications du jeûne. En cas de doute, mieux vaut mieux cesser le jeûne.

Références

Khalife, T., Pettit, J. M., & Weiss, B. D. (2015). Caring for Muslim patients who fast during Ramadan. American family physician, 91(9), 641–642.



 

 

En collaboration avec les intervenantes du Dispensaire

Contenu qui pourrait vous interesser

Commentaires

Suivez-nous

1,910FansLike
66FollowersFollow
148SubscribersSubscribe

DERNIERS AJOUTS

PRINCIPAUX PARTENAIRES
PARTENAIRES

Slide Slide Slide Slide Slide