Quels sont les effets d’une consommation de drogue(s) chez le fœtus ?

Mis à jour le: No revision

La consommation de drogue durant la grossesse, tous les types confondus, est associée à des risques plus élevés de prématurité, de retard de croissance et de mortalité chez l’enfant.

Il est difficile d’examiner les effets d’une seule drogue puisque plusieurs drogues sont fréquemment consommées en même temps. Des études scientifiques supplémentaires sont nécessaires pour bien démontrer les différents effets des drogues sur la grossesse. Néanmoins, des effets néfastes propres à certaines drogues ont pu être observés.

Type de drogue Noms de rue ou exemples Risques chez l’enfant

(non exhaustifs)

Cocaïne Coke

Coca

Coco

Neige

Poudre

Charlie

Dust

Snow flake

Crack

Freebase

Roche

Prématurité et faible poids à la naissance

Retard de croissance intra-utérin

Troubles cognitifs (langage, comportement, apprentissage)

Problèmes neurologiques

Malformations des membres, du crâne et du visage

Accident vasculaire cérébral (AVC) Hémorragie cérébrale

Problème de succion et d’alimentation

Mortalité néo-natale

Héroïne (opioïde) Smack

Hard stuff

Horse

Junk

Point

Brown sugar

 

Faible poids à la naissance

Prématurité

Malformations du cœur, spina bifida

Problèmes de comportement (agressivité), irritabilité, problèmes scolaires

Problèmes de succion, d’alimentation, gastro-intestinaux et du sommeil

Mortalité

Autres opioïdes et opiacés Morphine

Codéine

Oxycodone

Fentanyl

Hydromorphone

Retard de croissance intra-utérin

Malformations congénitales

Mortalité périnatale

Amphétamines Speed

Peach

Pink

Peanut

Bonbon

Vitesse

Pilule

Mortalité périnatale

Saignement crânien

Prématurité, faible poids à la naissance

Faible longueur et périmètre crânien

Agitation et stress chez le nouveau-né

Méthamphétamines Crystal meth

Meth

Chalk

Ice

Crank

Glass

Tina

Retard de croissance

Prématurité, faible poids à la naissance

Problèmes cardiovasculaires

Difficultés d’attention et de langage

Inhalants (toluène) Essence

vernis à ongles

colle

Prématurité

Retard de croissance intra-utérin

Microcéphalie (crâne plus petit)

Difficultés d’attention et de langage

Hallucinogènes Ecstasy: E, XTC, X, pilule, peanut, extase, dove, love drug

Acide, angel dust

LSD: Acid, Acid Cap, Blotter, Micro, Microdots, Bull’s Eye, Big D

GHB: GH, jus, ecstasy liquide, drogue du viol

PCP: Mescaline, mess, horse, angel dust, TH

Kétamine: Spécial K, vitamine K, ket, ketty

Certaines anomalies : malformations cardiovasculaires ou respiratoires

 

PCP : difficulté à consoler et comportement instable

 

Le syndrome de sevrage est souvent observé chez les bébés de mères abusant des opioïdes, c’est-à-dire que le bébé est dépendant de la drogue que consommait sa mère. Il présente alors des symptômes à la naissance lorsqu’il ne reçoit plus la substance par le cordon ombilical.

Des ressources sont disponibles pour les mères désirant diminuer ou cesser leur consommation de drogues. Il est primordial de toujours aviser et consulter le médecin traitant lorsqu’il y a dépendance (drogue, alcool, tabac). Ne pas hésiter non plus à consulter d’autres professionnels de la santé. Ces derniers pourront apporter de l’aide et référer vers les ressources appropriées.

Ressources

CHUM St-Luc, Service de médecine des toxicomanies

Téléphone : 514-890-8321

Site Internet : http://www.chumontreal.qc.ca/patients-et-soins/departements-et-services/toxicomanie

Centre de réadaptation en dépendance de Montréal (Centre Dollard-Cormier)

Téléphone : 514-385-1232

Site Internet : http://dependancemontreal.ca/contact

Centre d’intervention le Rond-Point

Téléphone : Sans frais : 1-877-962-7333

Site Internet : http://www.lerondpoint.org/

Drogue : Aide et référence

Téléphone : 514-527-2626 ou 1-800-265-2626

(24 h par jour, 7 jours par semaine, service sans frais et bilingue)

Site Internet : www.drogue-aidereference.qc.ca

Motherisk

Téléphone : 1-877-327-4636 (9 h à 17 h, du lundi au vendredi, service en français et en anglais)

Site Internet : www.motherisk.org (en anglais seulement)

Parentraide

Montréal : 514-288.5555
Autres régions : 1-800-361-5085

Toxquebec.com

Site Internet : http://www.toxquebec.com/ressources/centres-de-traitement.html

(pour tout le Québec).

Autres ressources : http://www.toxquebec.com/ressources/prevention.html

Previous articleJuillet 2016
Next articleJuin 2016

Références

Brandon A. R. (2014). Psychosocial Interventions for Substance Use during pregnancy. Journal of Perinatal Neonatal Nursing, 28(3), 169-177.



Centre canadien de lutte contre les toxicomanies. (2013). Consommation de drogues licites et illicites pendant la grossesse : Répercussions sur la santé maternelle, néonatale et infantile. Repéré à :

http://www.ccsa.ca/Resource%20Library/CCSA-Drug-Use-during-Pregnancy-Report-2013-fr.pdf

Gendarmerie royale du Canada. (2008). Tableau descriptif des drogues. Repéré à :

http://www.rcmp-grc.gc.ca/drugs-drogues/poster-affiche/index-fra.htm

Holbrook B.D. et Rayburn W. F. (2014). Teratogenic Risks from Exposure to Illicit Drugs. Obstetrics and Gynecology Clinics of North America, 41(2), 229-239.



James A. et Windrim R. (2014). Les choses à éviter pendant la grossesse : Les tératogènes. Repéré à :

http://www.aboutkidshealth.ca/fr/resourcecentres/pregnancybabies/pregnancy/healthcareinpregnancy/pages/things-to-avoid-during-pregnancy-teratogens.aspx

Kliegman, R.M., D. Madura, R. Kiwi, I. Eisenberg et T. Yamashita. (1994). Relation of maternal cocaine use to the risks of prematurity and low birth weight. Journal of Pediatrics, 124(5), 751–756.



Lamy S., Laqueille X. et Thibaut F. (2014). Conséquences potentielles de la consommation de tabac, de cannabis et de cocaïne par la femme enceinte sur la grossesse, le nouveau-né et l’enfant: revue de littérature. L’encéphale, 41(1), S13-S20.



 
Ressources

Centre canadien de lutte contre les toxicomanies. Nos ressources.



Naître et grandir. (2013). Cannabis et autres drogues durant la grossesse.



Santé et services sociaux Québec. (2015). Enceinte? Alcool et drogues, ce qu’il faut savoir.



Toxquebec.com. (2016). Drogues.



 

En collaboration avec les intervenantes du Dispensaire

Contenu qui pourrait vous interesser

Commentaires

Suivez-nous

1,910FansLike
66FollowersFollow
148SubscribersSubscribe

DERNIERS AJOUTS

PRINCIPAUX PARTENAIRES
PARTENAIRES

Slide Slide Slide Slide Slide