Quels aliments privilégier lorsqu’on est enceinte durant le ramadan?

Mis à jour le: May 12, 2021

Le Coran permet aux femmes enceintes de ne pas jeûner durant le mois du ramadan. Si une femme enceinte décide tout de même de jeûner, elle doit s’assurer d’avoir une alimentation variée et équilibrée qui lui procurera de l’énergie tout au long de la journée et comblera ses besoins nutritionnels et ceux de son bébé.

Une alimentation saine et équilibrée est essentielle au bon déroulement de la grossesse. Certains malaises associés à la grossesse, comme la fatigue, les brûlures d’estomac et les nausées, peuvent affecter la quantité et la qualité des aliments consommés. Aussi, une femme qui décide de jeûner durant le mois du ramadan doit d’autant plus équilibrer et diversifier son alimentation pour minimiser les effets du jeûne sur la grossesse.

Il est fortement recommandé de consulter un(e) professionnel(le) de la santé avant même de commencer le jeûne du ramadan. Ce jeûne peut être contre-indiqué chez certaines personnes

Le repas du matin ou « SUHOOR »

Le premier repas, consommé avant le lever du soleil, le « suhoor » est essentiel pour bien commencer la journée. Une femme enceinte qui jeûne ne peut donc pas sauter ce repas qui lui permet de faire le plein d’énergie et de nutriments. Elle se doit de privilégier les aliments nourrissants. Voici quelques exemples de repas adaptés au suhoor :

  • Un gruau d’avoine cuit avec du lait, servi avec des graines, des noix et des fruits séchés (dattes, raisins secs, par exemple);
  • Deux tranches de pain brun servies avec des œufs et un verre de lait;
  • Un couscous d’orge garni d’une sauce aux légumes, à la viande et aux légumineuses (pois chiches, lentilles, etc.) et accompagné d’un verre de lait de beurre;
  • Un smoothie à base de fruits, de lait, de yogourt servi avec des noix, des graines ou du granola maison.

Le repas du soir ou « IFTAR »

Au coucher du soleil, il faut rompre le jeûne en consommant d’abord des aliments riches en sucres que le corps peut rapidement utiliser comme source d’énergie, comme des fruits frais ou séchés. D’ailleurs, les dattes, une excellente source d’énergie, font partie des traditions prophétiques. La consommation de lait est aussi recommandée, car il est très nutritif et comporte de multiples éléments essentiels pour la femme enceinte.

Dans la soirée, il est important de prendre un repas équilibré qui respecte les proportions indiquées sur l’image ci‑après :

Le tier de l’assiette serait donc composé de fruits et légumes, un autre tier d’aliments protéinés et un dernier de féculents. La variété alimentaire favorise un apport optimal d’éléments nutritifs. Les soupes-repas, qui contiennent des aliments des trois tiers de l’assiette (aliments protéinés, féculents et légumes) sont d’excellentes options. En effet, elles renferment beaucoup de liquide pour une bonne hydratation et sont riches en nutriments.

Collations

Après l’iftar (le repas du soir), la prise d’une ou de plusieurs collations avant le coucher peut optimiser les réserves d’énergie pour le lendemain. Toutefois, les femmes enceintes qui jeûnent éprouvent souvent de la difficulté à manger en soirée, car elles se sentent pleines très rapidement. D’autres peuvent ressentir des brûlures d’estomac et des nausées si elles mangent tout juste avant d’aller au lit. Voici des exemples d’aliments nourrissants sans être trop bourratifs :

  • Fruits séchés avec des graines et des noix;
  • Yogourt, fromage (labneh), lait, lait de beurre ou autre produit du groupe « Lait et produits laitiers »;
  • Un dessert fait avec du tofu ou de l’avocat.

Hydratation

Une bonne hydratation est aussi très importante durant le ramadan. La déshydratation durant la grossesse peut augmenter le risque d’infections urinaires et de contractions prématurées. Il ne faut donc pas se priver de liquides, comme l’eau, le lait, les boissons végétales enrichies, pour une bonne hydratation de la maman et du bébé. Une urine de couleur claire en tout temps reste le meilleur indicateur d’une bonne hydratation.

Liste des aliments à privilégier ou à limiter lorsqu’on est enceinte durant le ramadan

Aliments À privilégier À limiter Explication
Amuse-bouche ou plat principal Les aliments grillés ou cuits au four. Les aliments frits La consommation d’aliments très gras ralentit la digestion et augmente la possibilité de malaises (brûlures d’estomac, par exemple).
Desserts et sucreries Les desserts maison à base de lait, de tofu soyeux, d’avocat, de fruits frais ou secs.

Exemples : flan maison (à base de lait et d’œufs), mhalbia (riz au lait), boules d’énergie

Les aliments qui contiennent beaucoup de sucres (gâteaux, biscuits du commerce). Les aliments riches en sucres sont généralement moins nutritifs. Ils peuvent remplacer des aliments plus nourrissants.
Boissons Le lait, les boissons végétales enrichies ou l’eau Les boissons caféinées (thé, café, chocolat chaud), les jus de fruits et les boissons gazeuses Les boissons renfermant de la caféine stimulent le système nerveux de la mère et du bébé. En trop grande quantité, leur consommation peut causer des palpitations, de la nervosité et perturber le sommeil. Les jus et les boissons gazeuses contiennent beaucoup de sucres.

 

Références

NHS. (s. d.). Ramadan Health Guide, a guide to healthy fasting.

https://www2.warwick.ac.uk/services/equalops/resources/a_guide_to_healthy_fasting.pdf

 

 

En collaboration avec les intervenantes du Dispensaire

Contenu qui pourrait vous interesser

Commentaires

Suivez-nous

1,910FansLike
66FollowersFollow
148SubscribersSubscribe

DERNIERS AJOUTS

PRINCIPAUX PARTENAIRES
PARTENAIRES

Slide Slide Slide Slide Slide