Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Une femme enceinte ne mangeant ni viande ni volaille ni poisson risque-t-elle de consommer trop peu de protéines ?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
vegetarien-végétalien-proteines-femme-enceinte

Si elle est ovo-lacto-végétarienne, probablement pas.
Mais si elle est végétalienne, oui!

Si la femme enceinte ne consomme aucun produit animal, il se peut qu’elle ne consomme pas suffisamment de protéines. Les végétariennes, qui consomment les produits laitiers et les œufs, des aliments riches en protéines, arrivent le plus souvent à en consommer en quantité suffisante pour couvrir leurs besoins.

Les protéines sont formées à partir de plusieurs acides aminés. Certains d’entre eux se retrouvent abondamment dans les produits d’origine animale mais très peu dans les produits végétaux.

Pendant la grossesse, les protéines servent à « construire » le fœtus puisqu’ils sont les « matériaux de base ». S’assurer d’avoir une variété d’aliments qui contient différents types d’acides aminés, et cela en bonne quantité, et plus particulièrement les acides aminés qui sont dits « limitants », est essentiel.

Le soya est un aliment de choix pour les végétaliens puisqu’il est une source de protéines dites complètes. Le tofu, le soya ou encore les fèves de soya sont donc des aliments clés qui assurent un apport en protéines adéquat.

Les noix, les graines et les légumineuses doivent aussi faire partie de l’alimentation pour compléter l’apport en protéines.

Il n’est pas nécessaire de combiner les protéines de ces aliments aux céréales à chaque repas. Une variété d’aliments doit être consommée tout au long de la journée et non pas nécessairement au cours du même repas pour que cela soit efficace. La solution? Manger des sources de protéines différentes à chaque repas en bonne quantité et avec chaque collation dans la journée; boire aussi des boissons de soya enrichies pour remplacer les produits laitiers.

Références

  • Dietitians of Canada. Vegetarianism background. In PEN : practice-based evidence in nutrition®. Last update: Feb 21, 2012. Access only by subscription.
  • Position of the American dietetic association: Vegetarian diet. (2009). Journal of the Academy of nutrition and dietetics. Volume 109, Issue 7, Pages 1266-1282, July.
  • Shils, M.E., Shike, M., Ross, C., Caballero, B. & Cousins, R. (2006). Modern nutrition in health and diseases (10th ed.). Philadelphia, United States of America: Lippincott Williams & Wilkins.

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.