Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Les suppléments de vitamine D pour les nourrissons de 0 à 12 mois : À qui donner?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
suppléments, vitamine D, nourrisson

Un supplément de vitamine D de 400 UI devrait être donné à tous les nourrissons qui :

  • sont allaités exclusivement ou partiellement

  • boivent moins de 1000 ml (35 oz) de préparation commerciale pour nourrisson (PCN) par jour

En temps normal, l’exposition aux rayons du soleil permet à la peau de produire de la vitamine D en quantité suffisante pour combler nos besoins. Toutefois, comme le nourrisson ne doit pas être exposé au soleil pendant la première année de sa vie, les parents doivent combler ses besoins en vitamine D par son alimentation.

Peu d’aliments contiennent naturellement de la vitamine D autres que les poissons et les œufs.

Au Canada, le lait ainsi que d’autres aliments comme la margarine ou certains jus sont enrichis en vitamine D. Les préparations commerciales pour nourrissons (PCN) sont aussi enrichies en vitamine D. D’ailleurs, pour le nourrisson, ce sont les PCN qui vont lui fournir le plus de vitamine D pendant sa première année de vie. Il reste malgré tout difficile de combler parfaitement les besoins en vitamine D du nourrisson. C’est pourquoi Santé Canada recommande de donner un supplément en vitamine D de 400 UI au bébé jusqu’à ce que son alimentation lui en procure suffisamment. Ainsi, seuls les nourrissons qui consomment plus d’un litre de PCN par jour n’ont plus besoin du supplément.

Il est important de respecter le dosage indiqué par le fabricant du supplément de vitamine D (soit 1 ml ou 1 goutte quotidiennement, selon le produit), parce que la vitamine D s’accumule dans le sang. De cette façon, il n’y a aucun risque pour la santé du bébé de boire des PCN et de prendre en même temps le supplément de vitamine D recommandé chaque jour.