Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Quels sont les substituts de lait qu’un enfant de moins de 12 mois non allaité et allergique aux protéines du lait de vache pourrait consommer?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
— Mis à jour le :
substituts-préparations-lactées-allergie-proteine-lait-de-vache-nourrisson

Avant 12 mois, les préparations commerciales pour nourrisson sont recommandées plutôt que les autres types de lait ou substituts (chèvre, soya, amandes…) si l’enfant n’est pas allaité.

Il convient d’abord de rappeler que l’allaitement exclusif du nourrisson pendant les six premiers mois de vie est recommandé.

Chez les enfants qui ne sont pas allaités, des préparations commerciales pour nourrisson (PCN) sont recommandées puisqu’elles sont enrichies et adaptées aux besoins du nourrisson. Elles permettent d’assurer un apport nutritionnel adéquat au nourrisson. Des PCN spéciales sont disponibles pour ceux souffrant d’allergies. Toutefois, certaines de ces PCN ne peuvent être obtenues que sur prescription médicale. Il est important de noter que le choix de la préparation commerciale, dans le cas d’allergies, revient au médecin de l’enfant.

Choix de la préparation commerciale pour nourrisson

Formules fortement hydrolysées : Sensibilité moyenne aux protéines du lait de vache
Alimentum® Pregestimil®A+® Nutramigen®A+®
Formules 100% hydrolysées (acides aminés) : Allergie sévère aux protéines du lait de vache
NeocateMD PurAminoTMA+®
Formules partiellement hydrolysées : Non recommandées
Bon départ® Similac® protéines fractionnées Enfamil A+®Gentlease®
Formules à base de soya : Non recommandées
Isomil® Bon départ Alsoy® Enfamil Soy®

Alimentum®, Pregestimil®A+® et Nutramigen®A+® sont des préparations commerciales hypoallergéniques qui contiennent des protéines de lait de vache grandement « prédigérées », c’est-à-dire très hydrolysées. Elles peuvent convenir aux enfants ayant une sensibilité moyenne aux protéines du lait de vache. Il est à noter que les PCN dites partiellement hydrolysées ne sont pas recommandées en cas d’allergie aux protéines du lait de vache, ni même les PCN dites sans lactose.

NeocateMD et PurAminoTMA+® sont des préparations commerciales hypoallergéniques qui contiennent des protéines de lait de vache à 100% hydrolysées. Ainsi, les protéines étant divisées en acides aminés (les plus petites composantes des protéines), ces préparations sont absorbées sans occasionner d’allergie. Elles sont recommandées en cas d’allergie sévère au lait de vache.

Certaines préparations commerciales pour nourrisson à base d’isolats de protéines de soya (Enfamil Soy®, Isomil® et Bon départ AlSoy®) sont parfois offertes aux nourrissons souffrant d’allergie aux protéines de lait de vache. Toutefois, plusieurs de ces bébés réagissent aussi au soya et pour cette raison, ces préparations ne sont jamais conseillées avant 6 mois. Chez les enfants à haut risque (enfants ayant de multiples allergies ou ayant une histoire familiale d’allergies), elles ne devraient pas être offertes avant 9 mois.

Ces préparations commerciales adaptées ne sont toutefois pas toujours bien acceptées par les bébés à cause de leur saveur, différente du lait maternel ou des préparations commerciales habituelles. Il faut donc user de patience et d’astuces pour que le bébé accepte de boire une quantité adéquate de lait. Dans le cas où la mère a du lait maternel en réserve ou peut tirer son lait, elle peut en mélanger une partie avec la préparation commerciale qu’elle doit offrir à son bébé. Habituellement mieux accepté, ce mélange permet de graduellement diminuer la quantité de lait maternel au profit de la préparation commerciale. Si le lait maternel n’est pas disponible, 2 types de préparations commerciales peuvent aussi être mélangés ensemble, soit une qui est mieux acceptée pour son goût avec une qui l’est moins.