Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Les substituts de nicotine sont-ils recommandés pour une femme enceinte qui fume?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
substituts-de-nicotine-recommandes-pour-une-femme-enceinte-qui-fume

Oui, mais en dernier recours seulement. Selon les recommandations de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, la prise des substituts de nicotine est suggérée en deuxième lieu si les approches et l’enseignement (counseling) pour l’abandon du tabagisme ont échoué.

Les substituts de nicotine, aussi connue comme une thérapie de replacement de la nicotine (TRN) contiennent des doses variables de nicotine, la substance très addictive dans les cigarettes. Par contre, ces produits contiennent seulement la nicotine et aucune des autres substances nocives retrouvées dans la cigarette. Ainsi, dans la balance des pours et des contres, l’utilisation des TRN est préférable à la continuation des cigarettes.

Le taux de nicotine dans une cigarette varie selon le pays et la marque. En général, la quantité de nicotine varie de 0,4 à 2,1 mg.

Il existe quatre principaux types de TRN, notamment les timbres, la gomme à mâcher, les pastilles et l’inhalateur de nicotine. Ces produits contiennent des doses de nicotine qui varie entre 2 mg à 21 mg. Les timbres sont le TRN le plus populaire. La dose de nicotine est administrée à une faible dose (0,9 mg par heure) pendant 16 à 24 heures. La gomme, les pastilles, ou le vaporisateur nasal de nicotine administrent une dose plus élevée (souvent 2 à 4 mg nicotine) dans une plus courte durée. La présence des cigarettes électronique sur le marché est aussi une alternative aux cigarettes traditionnelles, pourtant il existe peu d’études sur la sécurité de ce produit et la santé chez la maman enceinte et son fœtus. Elles ne sont pas recommandées.

Le taux de nicotine circulant avec l’usage de TRN a été démontré être moins élevé comparativement à la cigarette. Mais les TRN ne sont pas dépourvus de risque.  D’abord, avec le timbre, la nicotine peut circuler dans le sang sur une période de 24hrs (alors que chez une fumeuse, il n’y a habituellement pas d’absorption de nicotine la nuit). La nicotine nuit donc à l’absorption des nutriments par le fœtus tout au long de la journée et de la nuit.

Même avec un taux plus faible de nicotine absorbé, le risque d’avortement spontané, de prématurité, de retard de croissance intra-utérin, de faible poids de naissance, de placenta prævia (placenta trop bas, ce qui bloque l’ouverture du col de l’utérus et peut causer des saignements jusqu’à une naissance prématurée) et d’un décollement placentaire est toujours présent.

Au quotidien, le coût pour les timbres est entre 2,25$ à 4,00$. Les gommes et les pastilles sont significativement moins chères, mais puisque l’apport en nicotine est moins élevé, il y a une plus grande utilisation ce qui augmente les coûts à environ 1,15$ à 2,44$ par jour.

Ces thérapies sont en vente libre. La Régie de l’assurance maladie du Québec couvre les coûts, par contre seulement sous une prescription médicale.

L’usage de TRN pendant la grossesse peut diminuer le nombre de cigarettes fumées et même favoriser l’abstinence du tabac. Cependant, les rechutes sont très fréquentes, surtout après l’accouchement.

Il est fortement conseillé de consulter le médecin et/ou le pharmacien avant de choisir une TRN durant la grossesse.

Références

  • Ashwin, C. et Watts, K. (2010). Exploring the views of women on using nicotine replacement therapy in pregnancy. Midwifery, 26, 401-406.
  • Baeza-Loya S, Viswanath, H., Carter, A., Molfese, DL., Velasquez, KM., Baldwin, PR.,… Salas, R. (2014). Perceptions about e-cigarette safety may lead to e-smoking during pregnancy. Bulletin of the Menninger Clinic, 78(3), 243-252.
  • Bowker KA., Lewis, S., Coleman, T., Vaz, LR. et Cooper, S. (2014). Comparison of cotinine levels in pregnant women while smoking and when using nicotine replacement therapy. Nicotine & Tobacco Research, 16(6), 895-898.
  • Centers for disease control and prevention. (2013) Low-yield cigarettes. Repéré à: http://www.cdc.gov/tobacco/data_statistics/fact_sheets/tobacco_industry/low_yield_cigarettes/
  • Dhalwani, NN., Szatkowski, L., Coleman, T., Fiaschi, L. et Tata, LJ. (2015). Nicotine replacement therapy in pregnancy and major congenital anomalies in offspring. Pediatrics, 135(95), 859-867.
  • El-Mohandes AAE, Windsor, R., Tan, S., Perry, DC., Gantz, MG. et Kiely, M. (2013). A randomized clinical trial of trans-dermal nicotine replacement in pregnant african-american smokers. Maten Child Health J, 17: 897-906.
  • Greaves, L., Poole, N., Chizimuzo, TC. O., Hemsing, N., Qu, A., Bialystok, L. et O’Leary, R. (2011). Le renoncement au tabac durant la grossesse: un examen des pratiques exemplaires de renoncement au tabac conçues pour les filles et les femmes pendant la grossesse et la période postnatale, (2e édition), Vancouver : Centre d’excellence de la Colombie-Britannique pour la santé des femmes.
  • Hotham, ED., Gilbert, AL. et Atkinson ER. (2005). Case studies of three pregnant smokers and their use of nicotine replacement therapy. Midwifery, 21, 224-232.
  • Lambers, DS. et Clark, KE. (1996). The maternal and fetal physiologic effects of nicotine. Seminars in Perinatology, 20(2), 115-126.
  • Lassen TH., Madsen, M., Skovgaard, LT., Strandberg-Larsen, K., Olsen, J. et Andersen, AM. (2010). Maternal use of nicotine replacement therapy during pregnancy and offspring birthweight: a study within the Danish National Birth Cohort. Paediatric and Perinatal Epidemiology, 24, 272-281.
  • Oncken, C., Campbel,l W., Chan, G., Hatsukami, D. et Kranzler, HR. (2009). Effects of nicotine patch or nasal spray on nicotine and cotinine concentrations in pregnant smokers. J Maternal-Fetal & Neonatal Medicine, 22(9), 751-758.
  • Physicians for a Smoke-Free Canada. Elasticity and Canadian cigarettes. Repéré à: http://www.smoke-free.ca/eng_research/elasticitytable.htm
  • Pollak, KI., Oncken, CA., Lipkus, IM., Lyna, P., Swamy, GK., Pletsch, PK., … Myers, ER. (2007). Nicotine replacement and behavioural therapy for smoking cessation in pregnancy. Am J Prev Med, 33(4), 297-305.
  • Régie de l’assurance maladie Québec. (2015). Assurance médicaments : Médicaments couverts. Gouvernement du Québec. Repéré à : http://www.ramq.gouv.qc.ca/fr/citoyens/assurance-medicaments/Pages/medicaments-couverts.aspx
  • Vaz LR, Leonardi-Bee, J., Aveyard, P., Cooper, S., Grainge, M., Coleman, T; SNAP trial team. (2014). Factors associated with smoking cessation in early and late pregnancy in the smoking, nicotine, and pregnancy trial: a trial of nicotine replacement therapy. Nicotine & Tobacco Research, 16(4): 381-389.
  • Wong, S., Kahan, M. et Ordean, A. (2011). Directive clinique de la SOGC: Consommation de substances psychoactives pendant la grossesse. J Obstet Gynaecol, 33(4), 385-405.

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.