Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Qu’est-ce que le muguet ?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
Bébé dans les bras de sa mère.

Aussi appelé infection à levures, il s’agit d’une infection des muqueuses causée par un champignon, le Candida albicans. Le muguet est une infection fréquente chez le nourrisson (surtout avant l’âge de 6 mois), qui peut être transmise à la mère durant l’allaitement.

Le Candida est retrouvé naturellement dans la bouche, le système digestif, la peau et le vagin. En petite quantité, ce champignon est en équilibre avec les bactéries retrouvées dans le corps et ne cause aucun problème. Or, dans certains cas, un déséquilibre peut se produire, entraînant une multiplication du Candida et causant une infection. Le nourrisson est plus à risque d’un tel déséquilibre, car son système immunitaire n’est pas encore entièrement développé.

Symptômes

Bien que le muguet puisse être asymptomatique tant chez la mère que chez le bébé, il se présente souvent sous forme de taches blanches (semblables à du lait caillé) sur la langue, l’intérieur des joues, le palais et/ou les gencives du nourrisson.

Autres symptômes possibles chez le nourrisson :

  • difficulté à téter, avaler ou manger ;
  • irritabilité ;
  • érythème sur les fesses du nourrisson (plaques rouges qui peuvent recouvrir toute surface de la peau qui entre en contact avec la couche, mais elles se concentrent davantage dans les plis cutanés).

Symptômes possibles chez la mère :

  • mamelons et aréoles rouges ou sensibles ;
  • peau brillante ou desquamation sur les aréoles ;
  • sensation de chocs ou d’aiguilles qui piquent l’intérieur des seins et allaitement douloureux, surtout en fin de tétée (la douleur s’amplifie au fur et à mesure que le sein se vide)

Facteurs de risques

Chez le nourrisson, les risques de muguet sont augmentés si :

  • il prend des antibiotiques pour traiter une autre infection ;
  • il est nourri aux préparations commerciales ;
  • il utilise souvent la suce ou la tétine.

Chez la mère allaitante, les risques de muguet sont augmentés si :

  • elle a pris des antibiotiques durant la grossesse ou l’accouchement ;
  • elle a pris des contraceptifs oraux ou des stéroïdes (ex : certains anti-inflammatoires) ;
  • elle est diabétique ;
  • son système immunitaire est affaibli ;
  • ses mamelons sont crevassés ;
  • elle a une infection vaginale.

Le muguet disparaît généralement seul, après 1 à 2 semaines. Bien qu’un traitement ne soit généralement pas nécessaire, plusieurs précautions peuvent être prises à la maison pour éviter que le bébé et sa mère ne soient contaminés à nouveau, tant que le muguet n’est pas complètement disparu. Ces précautions sont recommandées si le nourrisson présente au moins un symptôme autre que les taches blanches sur la langue et/ou si la mère présente l’un ou l’autre des symptômes possibles. Pour en savoir plus sur la prise en charge du muguet, cliquer ici.

Il est tout de même recommandé de consulter le médecin si l’on suspecte que le nourrisson ou la mère allaitante a le muguet.