Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Puis-je prendre des substituts de protéines en poudre durant ma grossesse?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
puis-je-prendre-des-substituts-de-proteines-en-poudre-durant-ma-grossesse

Non. Il n’est pas recommandé de consommer des substituts de protéines en poudre durant la grossesse.

L’information sur les suppléments de protéines durant la grossesse est limitée. D’abord, un apport en protéines excédant les besoins n’apporte pas de bienfaits durant la grossesse. Au contraire, cela peut présenter des risques potentiels pour le fœtus, dont une petite taille pour l’âge gestationnel à la naissance.

Dans un contexte où les besoins protéiques sont difficilement comblés via l’alimentation et qu’un supplément est envisagé, il faut s’interroger sur la sécurité du supplément en question. Malheureusement, les données à ce sujet sont encore plus limitées.

Les suppléments alimentaires de protéines, particulièrement les poudres pour sportifs, peuvent contenir des produits aux effets inconnus, néfastes ou même des produits interdits. En effet, la réglementation sur les suppléments « pour sportifs » manque de rigueur : plus de 10 % des produits ont un étiquetage erroné. Cela signifie que les ingrédients ne sont pas tous indiqués, que les dosages sont inexacts ou encore qu’il puisse contenir des substances interdites au Canada. Des données récentes rapportent que certaines poudres de protéines contenaient des quantités significatives de métaux lourds (arsenic, plomb, mercure, etc.) et d’un produit chimique (bisphénol A – BPA).  Même la mention organique n’assure pas l’absence de contaminants. Certains produits sont tout de même certifiés et pourraient être sécuritaires.

Une attention doit également être portée à la teneur en énergie, en vitamines, en minéraux et en édulcorants. D’abord, certains suppléments protéiques contiennent beaucoup d’énergie. Un surplus d’énergie contribue au gain de poids excessif durant la grossesse et peut influencer à la hausse le poids à la naissance de l’enfant. Ensuite, considérant que la femme enceinte prend déjà une multivitamine prénatale durant la grossesse, il faut éviter certains excès, particulièrement en vitamine A et en fer. Enfin, une majorité de suppléments contient des édulcorants, dont du stévia. Pour en savoir plus sur les édulcorants durant la grossesse, dont certains ne sont pas recommandés, consultez cet article.

Il est nettement préférable d’aller chercher les protéines via l’alimentation, c’est-à-dire d’avoir une alimentation équilibrée. Dans certains cas où les besoins en protéines peuvent être difficilement comblés, il est fortement conseillé de consulter un nutritionniste. Ce professionnel pourra individualiser les recommandations et conseiller au besoin certaines poudres de protéines dont la sécurité est assurée.