Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Puis-je consommer du konjac durant la grossesse ?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
Nouilles de konjac dans un bol avec crevettes, carottes et concombres

Oui. Le konjac est sécuritaire durant la grossesse lorsque consommé avec modération.

Le konjac figure comme ingrédient de base dans de nombreuses recettes asiatiques. Il peut être trouvé sous forme de nouilles, de bloc (semblable à du tofu) ou de supplément.

Principalement composé d’eau et de fibres, le konjac est une racine cultivée en Asie. Il  fournit très peu d’énergie au corps, mais les fibres qui le composent ont plusieurs bienfaits. Elles assurent une meilleure régularité des selles, diminuent le taux de cholestérol dans le sang et aident à maintenir une glycémie normale.

Dès leur arrivée dans l’estomac, les fibres du konjac prennent de l’expansion, car elles absorbent une grande quantité d’eau. Ce phénomène contribue à procurer rapidement la sensation d’être rassasié. Or, la femme enceinte a des besoins élevés en énergie et en nutriments. Elle devrait donc consommer le konjac avec modération, sans quoi ce dernier pourrait lui couper la faim et prendre la place d’aliments nutritifs essentiels au bon développement du fœtus. La femme enceinte qui a beaucoup de nausées et qui a déjà un appétit diminué devrait limiter sa consommation de konjac.

Une intégration raisonnable du konjac dans l’alimentation, accompagnée d’une bonne hydratation, permet de diminuer le risque de constipation. Pour en savoir plus sur la constipation durant la grossesse, cliquer ici.

Références

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.