Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Existe-t-il un lien entre le poids et la fertilité?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
lien-entre-poids-et-fertilite

Oui. Un poids santé est plus que favorable pour la conception. Un poids supérieur ou inférieur à la normale peut entraîner des problèmes hormonaux et ovulatoires qui affecteront la fertilité.

Le poids est un indice de l’état nutritionnel. Un bon état nutritionnel est signe que le corps reçoit tous les nutriments essentiels à son bon fonctionnement. Il est à noter toutefois qu’un poids santé n’est pas nécessairement associé à une alimentation équilibrée qui demeure essentielle à une bonne fertilité.

L’indice de masse corporelle (IMC)  est un outil qui peut fournir un indice sur l’état nutritionnel et se calcule en divisant le poids (kg) par la taille (mètre) au carré.

IMC (kg/m2) Catégorisation du poids
< 18,5 Poids insuffisant
18,5-24,9 Poids normal
25-29,9 Surpoids
> 30 Obésité

Il semble que plus l’IMC est sous la normale et au-dessus de la normale chez les femmes, plus il y a de risque de problèmes d’ovulation. Pour un IMC supérieur à 27 kg/m2, le risque d’infertilité est 3 fois plus grand selon une étude. Pour un IMC sous 17 kg/m2, le risque d’infertilité est presque 2 fois plus grand. L’adoption d’un poids santé est donc un élément clé pour favoriser la fertilité.

Une bonne gestion du poids s’effectue en combinant une alimentation équilibrée et l’activité physique, deux facteurs qui influencent également la fertilité. Chez les personnes obèses, une perte de poids serait favorable à l’amélioration de la fertilité et du temps de conception. Toutefois, cette perte de poids doit être sécuritaire. Un suivi nutritionnel par une nutritionniste est fortement recommandé, que ce soit pour perdre ou gagner du poids.

Références

  • Barbieri, R.L. (2001). The initial fertility consultation: recommendations concerning cigarette smoking, body mass index, and alcohol and caffeine consumption. American journal of obstetrics and gynecology, 185(5):1168-73.
  • Bolúmar, F., Olsen, J., Rebagliato, M., Sáez-Lloret, I. et Bisanti, L. (2000). Body mass index and delayed conception: a European Multicenter Study on Infertility and Subfecundity. American journal of epidemiology, 151(11), 1072-1079.
  • Chavarro, J.E., Rich-Edwards, J.W., Rosner, B.A. et Willett, W.C. (2007). Diet and lifestyle in the prevention of ovulatory disorder infertility. Obstetrics and gynecology, 110(5), 1050-1058.
  • International lactation consultant association. (2002). Core curriculum for lactation consultant practice. United-States : Marsha Walker editor.
  • Papachatzi, E., Dimitriou, G., Dimitropoulos, K. et Vantarakis, A. (2013). Pre-pregnancy obesity: Maternal, neonatal and childhood outcomes. Journal of neonatal-perinatal medicine, 6(3), 203 – 216

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.