Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

À partir de quand est-il recommandé d’introduire le lait de vache dans l’alimentation du bébé?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
— Mis à jour le :
lait-de-vache-introduction-bebe-enfant

Pour le nourrisson en bonne santé, le lait de vache entier à 3,25 % de matières grasses peut être intégré à son alimentation mixte à partir de 9 à 12 mois.

De la naissance à 12 mois, la base de l’alimentation du nourrisson devrait être le lait maternel. Selon Santé Canada, pour un bébé qui n’est pas allaité ou ne l’est que partiellement, les préparations commerciales pour nourrissons à base de lait de vache enrichies de fer représentent les meilleurs substituts pour cette période.

Il est recommandé d’attendre que le bébé ait atteint l’âge de 1 an avant de lui offrir du lait de vache afin d’éviter de lui causer des déficiences nutritionnelles, une surcharge rénale ou encore des dommages intestinaux. En effet, la quantité de protéines dans le lait de vache n’est pas adaptée aux besoins du bébé, en plus de contenir trop de sels minéraux pour ses reins et une quantité insuffisante de fer. Par ailleurs, de par son faible contenu en fer, mais aussi parce qu’il peut occasionner de petites pertes de sang dans l’intestin du bébé, le lait de vache peut entrainer de l’anémie. Enfin, il ne contribue pas à la protection du système immunitaire comme le fait le lait maternel.

Dans certains cas, le lait de vache peut être introduit chez un enfant dès l’âge de 9 mois à condition que son alimentation soit variée (comprenant légumes, fruits, viandes et des céréales enrichies tous les jours), et ce, depuis déjà quelques semaines.

Comment introduire ?

Dans le but de faciliter l’introduction du lait de vache, il peut être utile de progresser tranquillement sur une période de 2 semaines, en remplaçant une petite quantité du lait maternel ou de la préparation commerciale par le lait de vache. Dans le cas d’allaitement, les tétées sont souvent simplement moins longues. L’introduction graduelle du lait de vache permet entre autres au bébé et à la maman allaitante de s’y habituer. Une fois introduite, la quantité minimale de lait de vache à consommer est de 500 ml par jour et la quantité maximale est de 750 ml par jour. Si l’enfant boit trop de lait, son appétit pourrait en être affecté.

Quel type de lait introduire?

C’est le lait de vache pasteurisé à 3,25 % de matières grasses qui doit être offert, et ce, au moins jusqu’à l’âge de 2 ans. Le lait de vache partiellement ou complètement écrémé n’est pas recommandé avant cet âge parce qu’il ne permet pas de combler les besoins du nourrisson en énergie et en gras essentiels. Les boissons végétales enrichies ne sont pas non plus recommandées puisqu’elles ne fournissent pas suffisamment d’énergie et de matières grasses au nourrisson.

À partir de l’âge de 2 ans, le lait 2 % peut être donné à l’enfant, mais le lait de vache à 3,25 % peut également continuer d’être offert jusqu’à l’âge de 5 ans.

Le lait de vache n’est pas recommandé en cas d’allergie. Si l’enfant est intolérant au lactose, plusieurs mesures peuvent être prises pour continuer de lui offrir du lait.

Il peut s’avérer nécessaire de poursuivre ou de débuter la supplémentation en vitamine D, même si le bébé a atteint l’âge de 12 mois et qu’il consomme du lait de vache. Pour en savoir plus, consultez l’article suivant.