Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Qu’est-ce que l’intolérance au lactose ?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
intolerance-lactose

L’intolérance au lactose est l’incapacité à digérer correctement le lactose, un sucre présent dans le lait. Cette intolérance peut occasionner des inconforts gastro-intestinaux.

L’intolérance au lactose résulte d’une digestion incomplète du sucre présent dans le lait, le lactose. Elle survient lorsque le corps ne produit pas ou plus suffisamment de lactase, l’enzyme responsable de la digestion du lactose. Les manifestations gastro-intestinales suivantes apparaissent alors : ballonnements et flatulences, douleurs abdominales et crampes, diarrhée ou constipation.

Le bébé chez qui un diagnostic a été posé  peut tout de même boire le lait maternel. Pour ce faire, la mère doit exprimer son lait, le traiter avec de la lactase liquide (en vente libre en pharmacie) et le réfrigérer pendant 24 heures, la durée nécessaire pour briser le lactose. Ce lait peut alors être offert  à l’enfant à la tasse.

S’il s’avère impossible de traiter le lait maternel, une préparation commerciale pour nourrisson à base de lait de vache et sans lactose peut être utilisée, jusqu’à ce que la cause et les symptômes disparaissent. Dans ce cas, une reprise graduelle du lait maternel contenant le lactose (ou d’une préparation commerciale pour nourrisson régulière) peut commencer. D’autre part, il est intéressant de noter qu’il est possible de rétablir une tolérance au lactose en augmentant graduellement le contenu en lactose de l’alimentation.

Il est aussi à noter que l’intolérance au lactose doit être diagnostiquée par un spécialiste tel que le pédiatre. Chez le nourrisson, cette intolérance se manifeste le plus souvent à la suite d’une infection gastro-intestinale et se résorbe d’elle-même après un retrait temporaire du lactose de l’alimentation. De manière générale, cette condition peut être temporaire chez l’enfant et se résorber avec le temps.