Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Est-ce que certaines habitudes de vie peuvent nuire à la fertilité?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
habitudes-de-vie-peuvent-nuire-a-la-fertilite

Oui, et ce, autant chez les hommes que chez les femmes. L’activité physique a un effet favorable alors que l’alcool, le tabac et la caféine sont potentiellement néfastes à la fertilité.

Dans certaines études, il a été observé que plus une personne adopte des habitudes de vie néfastes à la santé en général, plus le temps de conception est long.

Alcool

Il semble que plus la consommation d’alcool est élevée, plus il y a un risque d’infertilité. Cela a été observé autant chez les femmes que chez les hommes. Pour l’homme, une consommation élevée d’alcool fait référence à un apport supérieur à 20 consommations par semaine. Chez la femme, de grandes consommations d’alcool agiraient sur les hormones et occasionneraient des problèmes ovulatoires.

Toutefois, parmi les études, ces effets n’ont pas été observés avec une consommation modérée d’alcool. Les recommandations d’éduc’alcool demeurent judicieuses :

  • Pour les femmes : un maximum de 2 consommations par jour et 10 par semaine.
  • Pour les hommes : un maximum de 3 consommations par jour et 15 par semaine.

En tout temps, il n’est pas recommandé de consommer de l’alcool tous les jours. Une ou deux journées par semaine minimum doivent être sans boisson alcoolisée. Il est fortement conseillé de s’abstenir complètement de l’alcool pour les femmes qui prévoient devenir enceinte.

Tabac

La cigarette affecte la fertilité chez les femmes qui fument plus de 10 cigarettes par jour. Chez ces femmes, le temps de conception est prolongé comparé aux femmes qui fument moins ou pas du tout. L’usage du tabac chez les hommes ne semble pas avoir d’effet sur la fertilité.

Caféine

Plus d’études sont nécessaires pour déterminer une association entre la caféine et la conception. Alors qu’il n’y a pas d’effet démontré à ce jour chez les hommes, une consommation de 300-500 mg de caféine par jour chez les femmes est associée à un temps de conception prolongé.

Activité physique

Sur une note plus positive, l’activité physique contribue à une meilleure fertilité. Chez les femmes qui font 30 minutes d’activité physique ou plus par jour, il y a une légère diminution du risque d’infertilité relié à des problèmes d’ovulation.

Qui plus est, l’activité physique est favorable à une bonne gestion du poids. Pour en savoir plus sur le poids santé et la fertilité, voir l’article suivant.

Références

  • Barbieri, R.L. (2001). The initial fertility consultation: recommendations concerning cigarette smoking, body mass index, and alcohol and caffeine consumption. American journal of obstetrics and gynecology, 185(5):1168-73.
  • Chavarro, J.E., Rich-Edwards, J.W., Rosner, B.A. et Willett, W.C. (2007). Diet and lifestyle in the prevention of ovulatory disorder infertility. Obstetrics and gynecology, 110(5), 1050-1058.
  • Eggert, J., Theobald, H. et Engfeldt, P. (2004). Effects of alcohol consumption on female fertility during an 18-year period. Fertility and Sterility, 81(2), 379-383.
  • Hassan, M.A. et Killick, S.R. (2004). Negative lifestyle is associated with a significant reduction in fecundity. Fertility and Sterility, 81(2), 384-392.
  • Schliep, K.C., Zarek, S.M., Schisterman, E.F., Wactawski-Wende, J., Trevisan, M., Sjaarda, L.A., ... Mumford, S.L. (2015). The American journal of clinical nutrition, 19, 1-10.
  • Wise, L.A., Rothman, K.J., Mikkelsen, E.M., Sørensen, H.T., Riis, A.H. et Hatch, E.E. (2012). A prospective cohort study of physical activity and time to pregnancy. Fertility and Sterility, 97(5), 1136-1142

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.