Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Quels sont les fromages à éviter pendant la grossesse?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
— Mis à jour le :
fromages-grossesse-sécurité

Ayant un système immunitaire affaibli pendant la grossesse, la femme enceinte doit être prudente dans les choix alimentaires qu’elle fait.

La bactérie causant la listériose, la Listeria, est spécialement à éviter puisqu’elle peut provoquer un avortement spontané. Comme certains fromages peuvent en être contaminés, il est recommandé d’en éviter la consommation pendant la grossesse.

Le tableau ci-dessous présente les différents types de fromages, de lait de vache, de lait de chèvre ou de lait de brebis à éviter, ainsi que ceux qui peuvent être consommés sans soucis.

À éviter Sécuritaire
Fromages à tartiner
  • À la crème (ex. : Philadelphia)
  • Fondus (ex.: Vache qui rit)
Fromages à pâte fraîche
  • À base de lait cru/non-pasteurisé
  • À base de lait pasteurisé
  • Cottage
  • Ricotta
  • Labneh
  • Fromage frais (quark)
Fromages à pâte molle
  • À base de lait cru/non-pasteurisé
  • À base de lait de chèvre cru (ex.: crottin de Chavignol, coulommiers, chabichou, Valençay, etc.)
  • À base de lait pasteurisé (ex: feta, etc.)
  • À croûte fleurie (ex. : camembert, brie, etc.)
Fromages à pâte demi-ferme
  • À base de lait cru/non-pasteurisé
  • À base de lait pasteurisé (ex: saint-paulin, havarti, mozzarella*, etc.)
  • À pâte persillée (ex.: bleu, roquefort, etc.)
 –
Fromages à pâte ferme
  • À base de lait cru/non-pasteurisé
  • À base de lait pasteurisé (ex. : cheddar, goudda, suisse, mozzarella*, en grains, etc.)
  • Fondus (ex. : Singles de Kraft, Velveeta, etc.)
Fromages à pâte dure
  • À base de lait pasteurisé et non-pasteurisé (ex.: romano, parmesan, etc.)

*La mozzarella varie d’une pâte fraîche à une pâte ferme selon le produit et le producteur. Seule la mozzarella à pâte ferme est sécuritaire. Pour savoir comment les différencier, consulter l’article suivant.

Les fromages à pâte demi-ferme, molle, fraîche, persillée et à croûte fleurie sont à éviter même s’ils sont préparés à base de lait pasteurisé parce qu’ils contiennent plus d’humidité et sont moins acides que les fromages à pâte ferme et dure. De plus, la fabrication des fromages à pâte demi-ferme et molle demande une étape supplémentaire dite d’affinage, soit une période de maturation où le fromage est d’avantage exposé à l’environnement. Ceci étant, ces types de fromages constituent un milieu favorable à la croissance de la Listeria.

À noter que certains fromages à pâte fraîche, comme le ricotta et le fromage cottage sont des exceptions et ils peuvent être consommés durant la grossesse puisqu’ils sont faits de lait pasteurisé et emballés dans des contenants hermétiques. Ils ne devraient donc pas contenir des bactéries pathogènes.  Or, ces mêmes fromages, si vendus en vrac, sont éviter. Enfin, tous les fromages à pâte dure, qu’ils soient faits de lait pasteurisé ou non, peuvent être consommés en toute quiétude puisque leur faible taux d’humidité nuira au développement des bactéries.

Tous les fromages peuvent être consommés si, dans une préparation à la maison, ils sont cuits à haute température (74°C et plus), ce qui tuera les bactéries et rendra l’aliment sécuritaire. La femme enceinte doit cependant s’assurer que le fromage ait été chauffé totalement et soit très chaud (voire brûlant), et non pas seulement fondu.

Pour savoir comment sont catégorisés les fromages (pâte molle vs. pâte dure par exemple), consulter l’article suivant.