Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Pourquoi est-il très important pour les femmes enceintes à faible revenu de prendre un supplément prénatal?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
femmes-enceintes-faible-revenu-supplement-prenatal

Un faible revenu est souvent associé à l’insécurité alimentaire. La femme enceinte à faible revenu risque donc de souffrir de carences nutritionnelles qui peuvent nuire au développement du bébé à naître. Les multivitamines prénatales permettent d’aider à combler les besoins en vitamines et minéraux tout en étant sécuritaires.

Santé Canada recommande une multivitamine contenant de l’acide folique, de la vitamine B12 et du fer pour toutes les femmes enceintes. La femme enceinte à faible revenu peut, entre autres, présenter un déficit en fer et en vitamine B12, car ces nutriments se trouvent principalement dans les aliments de source animale (telle la viande), aliments qui sont généralement dispendieux.

Environ 30 % des femmes enceintes à faible revenu souffrent d’anémie, effet secondaire dû à une carence en fer. Cette condition augmente le risque de faible poids de naissance du nouveau-né et possiblement de prématurité et de mortalité périnatale, car elle diminue la quantité d’oxygène transportée au fœtus et cause une sécrétion d’hormones de stress par le corps.

Une attention particulière doit aussi être portée à la vitamine D, car il est assez difficile de combler les besoins en cette vitamine seulement par l’alimentation. La vitamine D est essentielle à la formation des os et des dents. La multivitamine doit donc aussi contenir de la vitamine D.

À cause de l’insécurité alimentaire, un faible statut socioéconomique prédispose  à des facteurs de risque de faible poids de naissance chez le nouveau-né. Des études démontrent cependant une réduction du nombre de bébés de faible poids à la naissance lorsque la mère prend un supplément de multivitamine pendant la grossesse, particulièrement chez les populations à risque de carence.

Au Dispensaire diététique de Montréal, nombreuses sont les clientes qui ne consomment pas suffisamment de fruits et de légumes tout comme d’aliments d’origine animale. Avant l’intervention des nutritionnistes, un risque de déficience en certaines vitamines et minéraux très importants pendant la grossesse est souvent identifié. .

Il est primordial de souligner que la multivitamine prénatale ne remplace pas un repas, mais le complète. En effet, comme les besoins en vitamines et minéraux sont augmentés durant la grossesse, le supplément prénatal comble les besoins supplémentaires seulement. Trois repas et 2-3 collations équilibrés par jour, composés d’aliments variés et de bonne valeur nutritive sont indispensables pour rencontrer les besoins de la mère et du fœtus.

Enfin, les multivitamines prénatales sont sécuritaires pour la femme enceinte, car elles ne contiennent pas les quantités maximales tolérables de ces nutriments, même quand elles sont additionnées aux nutriments fournis par l’alimentation. En revanche, il ne faut jamais dépasser le nombre de comprimés recommandés par jour sur l’étiquette. Plusieurs marques sont disponibles sur le marché et offertes à des coûts différents pour rencontrer les besoins de la femme enceinte.

Références

  • Besso, A. (2015). Is taking a multivitamin during pregnancy necessary and effective? Literature Review. Dispensaire diététique de Montréal.
  • Institute of Medicine. (1990). Nutrition During Pregnancy: Part I: Weight Gain, Part II: Nutrient Supplements. Washington, DC: The National Academies Press. Repéré à : http://www.nap.edu/catalog/1451/nutrition-during-pregnancy-part-i-weight-gain-part-ii-nutrient
  • Kaiser, L., & Allen, L. H. (2008). Position of the American Dietetic Association: nutrition and lifestyle for a healthy pregnancy outcome. Journal of the American Dietetic Association, 108(3), 553-561.
  • Shah, P. S., & Ohlsson, A. (2009). Effects of prenatal multimicronutrient supplementation on pregnancy outcomes: a meta-analysis. Canadian Medical Association Journal, 180(12), E99-E108.
  • Utomo, B., & Hidayat, A. (2009). Preventing low birthweight through maternal multiple micronutrient supplementation: a cluster-randomized, controlled trial in Indramayu, West Java. Food & Nutrition Bulletin, 30(Supplement 4), 488-495.

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.