Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Est-ce que je peux offrir du yogourt grec à mon bébé?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal

Oui. Le nourrisson peut consommer du yogourt grec sans problème si son alimentation est équilibrée et variée, soit vers l’âge d’environ 9 mois. Certains yogourts grecs représentent cependant de meilleurs choix que d’autres.

Teneur en protéines

Contrairement à ce que peuvent penser certains, la teneur élevée en protéines du yogourt grec n’est pas dangereuse pour le nourrisson. Un excès de protéines chez le nourrisson est très peu commun, à moins d’un problème de santé spécifique lié à l’apport en protéines (ex : maladie rénale chez le nourrisson).

Le tableau ci-dessous démontre que, par portion de référence, la teneur en protéines du yogourt grec est légèrement supérieure à celle d’autres aliments souvent offerts aux tout-petits.

  Yogourt grec nature 2% m.g. Fromage cottage 2% m.g. Poitrine de poulet grillée
Portion de référence 100 g ¼ tasse (60 g) 45 ml (27 g)
Teneur en protéines par portion 10 g 6,25 g 8,25 g

Absence de fer

La principale différence entre le yogourt grec et la viande est le fait que le yogourt grec (de même que tous les autres produits laitiers) ne contient pas de fer, un nutriment essentiel pour la croissance du nourrisson. Ainsi, même si le yogourt grec est riche en protéines, il ne devrait pas remplacer la viande ou un substitut de la viande au repas. Il serait plus approprié d’offrir le yogourt grec en collation, en dessert ou au déjeuner (alors accompagné de céréales pour nourrissons enrichies en fer). Il est recommandé d’attendre que l’enfant ait environ 9 mois ou qu’il consomme deux bonnes sources de fer par jour avant d’introduire les produits laitiers. Pour plus d’information concernant l’introduction du lait de vache chez le nourrisson, cliquer ici.

Effet bourratif

Comme le yogourt grec est plus soutenant que le yogourt régulier, il pourrait couper l’appétit du nourrisson si offert en trop grande quantité. Toutefois, si le nourrisson a un bon appétit aux repas et que son alimentation est variée et équilibrée (c’est-à-dire composée d’aliments de tous les groupes alimentaires), il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Les meilleurs choix

Pour bien choisir le yogourt grec à offrir à son bébé, il est fortement recommandé de choisir un yogourt ne contenant pas d’édulcorant et avec le moins de sucre ajouté possible (idéalement nature). De plus, comme les besoins en gras et en énergie du nourrisson sont élevés, il est recommandé de choisir des yogourts avec un minimum de 2% de matières grasses.

Références

  • Naître et grandir. (2011). Le yogourt : les réponses à vos questions. Repéré à : https://naitreetgrandir.com/blogue/2011/11/13/le-yogourt-les-reponses-a-vos-questions/
  • Naître et grandir. (2013). Le yogourt : lequel choisir pour votre enfant ? Repéré à : https://naitreetgrandir.com/fr/etape/0_12_mois/alimentation/fiche.aspx?doc=yogourt-lequel-choisir
  • Santé Canada. (2018). Fichier Canadien sur les Éléments Nutritifs.

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.