Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Est-ce que je peux donner du pollen à mon bébé ?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
donner-pollen-bebe

Non, il n’est pas recommandé de donner du pollen au bébé ou à la femme allaitante.

Le pollen, aussi connu comme « le pollen d’abeille », constitue en de minuscules graines retrouvées dans les fleurs et qui est vendu comme un produit de santé naturel. Il est souvent vendu sous forme de poudre, de gélule ou dans du miel, mais aussi dans des crèmes et des savons.

Les croyances sur le pollen portent sur ses possibles propriétés de perte de poids, de réduction d’appétit, d’augmentation de la performance athlétique, de stimulation du système immunitaire, de réduction du développement d’allergie et du traitement l’asthme. Cependant, aucune étude n’a jusqu’à maintenant prouvé les bénéfices mentionnés ci-dessus avec la consommation de pollen.

Des cas de réactions allergiques anaphylactiques ont été rapportés suite à l’ingestion du pollen d’abeille. Pour cette raison, une grande prudence est recommandée avec la consommation de pollen chez le nourrisson qui a encore un système immunitaire immature. Dans les cas où le bébé a des allergies alimentaires, le rhume des foins ou de l’asthme, il est fortement conseillé de consulter un pédiatre avant de donner du pollen, car ces enfants pourraient être plus à risque de réactions allergiques.

La prise de pollen peut aussi représenter un risque pour la fonction rénale du bébé, dont les reins sont encore en développement. De plus, la présence de bactéries nuisibles ou du botulisme dans le pollen d’abeille n’est pas connu.

Pour toutes ces raisons, il n’est pas conseillé de donner du pollen à un bébé, de même qu’il n’est pas recommandé pour la femme enceinte, allaitante ou celles qui sont sous anticoagulants (comme le coumadin).

Références

  • Cohen, S. H., Yunginger, J. W., Rosenberg, N. et Fink, J. N. (1979). Acute allergic reaction after composite pollen ingestion. Journal of Allergy and Clinical Immunology, 64(4), 270-274.
  • Greenberger, P. A., et Flais, M. J. (2001). Bee pollen-induced anaphylactic reaction in an unknowingly sensitized subject. Annals of Allergy, Asthma & Immunology, 86(2), 239-242.
  • Jagdis, A., et Sussman, G. (2012). Anaphylaxis from bee pollen supplement. Canadian Medical Association Journal, 184(10), 1167-1169
  • Martin-Munoz, M. F., Bartolome, B., CAminoa, M., Bobolea, I., Ara, M. C., et Quirce, S. (2010). Bee pollen: a dangerous food for allergic children, Identification of responsible allergens. Allergology and Immunopathology, 38(5), 263-265.
  • Nowak-Wegrzyn, A. (2016). Clinical manifestations and diagnosis of oral allergy syndrome (pollen-food allergy syndrome). UpToDate.
  • Sheehy, C., Hall, T., & Pilon, K. (2005). Products derived from bees: serious adverse reactions. Health Canada. Repéré à : http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/bulletin/carn-bcei_v15n2-eng.php
  • Tsuchida, A., Bishmuhari, P., Pramila, P., Matsumoto, K., Ueki, K., Naruse, T. et Komai, M. (2010). A case report of acute renal failure associated with bee pollen contained in nutritional supplements. Therapeutic Apheresis and Dialysis, 14(1), 93-97.

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.