Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Quelles sont les charcuteries qui sont acceptables pendant la grossesse?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
charcuteries-grossesse-salubrité

Les charcuteries sans danger sont celles qui ont été séchées et salées, comme le pepperoni et le salami.

Toutefois, il faut éviter de consommer tels quels des produits qui n’ont pas été séchés comme la mortadelle, les saucisses fumées (hot-dog), le rosbif et la poitrine de dinde en tranches. Ils peuvent toutefois être consommés sans danger s’ils sont suffisamment réchauffés, i.e. atteignant 74⁰C (165⁰F), une température élevée détruisant tout microorganisme présent.

Les produits à tartiner en conserve sont sans danger puisqu’ils ont été chauffés à haute température au moment de la mise en conserve. Par contre, les pâtés et viandes à tartiner vendus réfrigérés sont à déconseiller.

Les charcuteries sont des viandes transformées qui sont soit crues et fermentées, soit cuites. Elles peuvent être salées, fumées ou séchées. À l’origine, les charcuteries ont été développées pour conserver la viande sans réfrigération. Elles contiennent généralement des agents de liaison comme de l’amidon ou des œufs et beaucoup d’agents de conservation tels que le sel et les nitrites, ce dernier étant cancérigène. Il importe de rappeler qu’il est toujours préférable de choisir des viandes non transformées plutôt que des charcuteries. Dans ce texte, nous considèrerons tous les types de charcuteries et aussi les autres viandes disponibles en tranches, tels que le rosbif et la poitrine de dinde, qui sont fréquemment consommés.

Certaines charcuteries sont plus susceptibles d’être nocives à cause de leur méthode de fabrication et de conservation. Une attention particulière doit être portée à la Listeria monocytogenes (listeria), un microorganisme causant des intoxications alimentaires, qui continue de se développer à basse température. Plus important encore, elle peut traverser la barrière placentaire et causer des infections au niveau de l’utérus ce qui pourrait provoquer un avortement spontané ou encore une méningite chez le fœtus. Elle est une bactérie redoutable qui ne crée aucun changement détectable sur l’aliment alors les précautions doivent être de mises.

Références

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.