Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Quels aliments favoriser durant le Ramadan et la grossesse ?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
— Mis à jour le :

Une alimentation variée et équilibrée qui fournira de l’énergie tout au long de la journée pour rencontrer les besoins nutritionnels de la mère et du fœtus est à favoriser.

Le matin-Suhoor

Le repas du matin est essentiel pour bien commencer la journée. Il doit être suffisamment complet pour suffire à alimenter l’enfant tout au long de la journée. Il est donc important de s’assurer de se lever suffisamment tôt (avant le lever du soleil) pour ne pas manquer ce repas.

Les aliments riches en énergie, particulièrement les sucres lents, les fibres et ceux contenant des protéines, sont à favoriser pour ce repas. La combinaison des nutriments de ces aliments permettra au corps d’utiliser l’énergie fournie tout au long de la journée. Voici quelques exemples d’aliments à favoriser au Suhoor :

Tableau d’aliment à favoriser au Suhoor

Nutriments Aliments
Énergie Produits céréaliers constitués de farine de blé entier, d’avoine, d’orge ou de riz brun
Protéines Lait, œufs, fèves, pois, lentilles et noix
Fibres Fruits et fruits séchés

Le soir-Iftar

Au bris du jeûne, il important de consommer d’abord des aliments riches en sucre que l’organisme peut rapidement utiliser pour avoir de l’énergie. Des fruits frais ou séchés sont de bons premiers aliments. Durant ce repas, les traditions prophétiques incluent les dattes qui sont d’excellentes sources d’énergie. Le lait est aussi recommandé, car il est très nutritif et comporte de multiples avantages pour la femme enceinte. Pour en savoir plus sur les bénéfices du lait, cliquer ici.

La femme enceinte doit prendre un bon repas comprenant des aliments provenant de tous les groupes alimentaires du Guide alimentaire canadien pour s’assurer d’avoir suffisamment d’énergie et tous les éléments nutritifs nécessaires à la santé. Une grande variété d’aliments tels que le lait, les dattes, l’agneau, l’avoine, des fruits et légumes et des légumineuses comme la lentille sont à favoriser. Les soupes-repas (contenant viandes et substituts, produits céréaliers et légumes) sont d’excellentes options puisqu’elles contiennent des liquides, ce qui contribue ainsi à la réhydratation.

Tableau d’aliments à favoriser et à éviter durant le Ramadan

Aliments À favoriser À éviter Pourquoi ?
Amuse-bouche ou plat principal Les aliments grillés ou cuits au four. Les aliments frits Les aliments qui contiennent plus de gras ralentissent la digestion.
Dessert et sucrerie Les aliments à base de lait ou les fruits frais ou secs. Les aliments qui contiennent beaucoup de sucre tels que les gâteaux et biscuits. Les aliments riches en sucre peuvent contribuer à un pauvre contrôle de la glycémie.
Boisson Favoriser le lait, l’eau ou le jus de fruit frais. Les boissons avec de la caféine telles que le thé, le café ou le coca. Les boissons contenant de la caféine contribuent à la perte de liquide.

Menu-type de la future mère qui fait le Ramadan

Premiers aliments pour briser le jeûne 1er repas- Iftar 2e repas- Suhoor
Lait Volaille/poisson Viande rouge/ Volaille/Poisson/Œuf
Fruits (frais, séchés) Légumineuses Légumes
Légumes Légumineuses
Féculents Féculents
Soupe Fromage
Fruits (frais, séchés) Fruits (frais, séchés)
Lait Lait
Éviter les fritures et les aliments gras Le repas le plus important
Prendre peu de temps avant le lever du jour

Références

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.