Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Est-ce que l’alimentation peut avoir un impact sur le sommeil ?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
— Mis à jour le :
alimentation-sommeil-grossesse

Oui, en partie. Éviter les boissons et aliments stimulants, avoir une bonne hydratation ainsi qu’une alimentation de qualité peuvent aider la femme enceinte à mieux dormir.

Éviter les stimulants

Les stimulants de tous types peuvent être évités, surtout en après-midi et en soirée. La caféine est un stimulant très puissant qui peut contribuer à un sommeil tardif. Elle est retrouvée dans les boissons gazeuses brunes, le café (chaud ou glacé), le thé (chaud ou glacé) et les boissons énergisantes.

Certaines personnes seront aussi sensibles à d’autres stimulants, comme le chocolat ou encore les aliments sucrés. La cigarette contient aussi un excitant, la nicotine, qui peut nuire à la qualité du sommeil.

Éviter les repas très gras, épicés ou avec des aliments acides

Si la mère éprouve des difficultés à dormir parce qu’elle ressent des brûlures d’estomac ou des reflux gastriques, le repas du souper devrait contenir peu de gras. En effet, une grande quantité de gras peut ralentir la digestion. Par exemple, la friture, les matières grasses (huile, margarine, beurre), ainsi que les aliments contenant beaucoup de gras (vinaigrette, avocats, fromage à la crème, noix, lait de coco, etc.) devraient être minimisés ou évités le soir. Les repas ne devraient pas non plus être trop épicés ou trop acides, car ces aliments peuvent accentuer les reflux gastriques (jus d’orange et autres agrumes, tomates, piments forts, etc.).

Prendre un repas complet au souper

Un repas complet au souper et une collation nutritive avant l’heure du coucher sont importants. Bien rassasiée, la maman risque moins d’être surprise par la faim pendant la nuit.

Prendre beaucoup de liquide le jour et diminuer en fin d’après-midi et le soir

Les liquides devraient être pris en grande quantité plus tôt dans la journée et diminués en soirée pour aider à réduire le nombre de visites à la toilette pendant la nuit, tout en conservant une bonne hydratation.

Références

  • Santiago J.R., Nolledo, M.S., Kinzler, W. et Santiago, T.V. (2001). Sleep and sleep disorders in pregnancy. Annals of Internal Medicine 134(5): 396-408.

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.