Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

Pour un bébé prématuré, à quel âge faut-il commencer l’introduction des aliments complémentaires ?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal
— Mis à jour le :
age-bebe-premature-introduction-aliments-complementaires

Pour un bébé né avant terme, il est recommandé d’utiliser l’âge corrigé à 6 mois pour l’introduction des aliments plutôt que 6 mois d’âge réel. À cet âge, les fonctions physiologiques nécessaires pour manger les aliments sont généralement développées.

L’enfant prématuré a été privé d’un moment important pour se développer dans le ventre de sa mère et n’a donc pas les mêmes capacités pour s’alimenter qu’un enfant né à terme. L’âge corrigé sert à évaluer avec précision le stade de développement d’un enfant né avant terme.

L’âge corrigé d’un nourrisson né avant la 37e semaine de grossesse est calculé selon la date prévue de l’accouchement plutôt qu’à partir de la date de la naissance. En règle générale, si l’enfant est né un mois en avance, il devra introduire les aliments solides un mois plus tard que l’âge prévu pour un enfant né à terme qui est de 6 mois. Pour vous informer davantage sur le moment d’introduction des aliments complémentaires chez le nourrisson né à terme, cliquez içi.

Chez le nourrisson prématuré, il est important de surveiller les indices de développement moteur, oral et cognitif selon les causes et le degré de prématurité, les conditions médicales, les complications et les traitements qu’il a pu connaitre.

Il est très important d’assurer que le bébé prématuré démontre tous les signes qu’il est prêt à manger (vers 6 mois d’âge corrigé) avant de lui offrir tout autre aliment que le lait maternel ou les préparations lactées. Il est important de respecter l’âge d’introduction des solides, car avant cet âge, les reins et le système immunitaire sont encore immatures et la production de salive et d’enzymes digestives insuffisante.

Étant donné que l’enfant né avant terme est plus vulnérable et a des besoins particuliers, il nécessite généralement un suivi soutenu de sa croissance et de sa santé durant les premières années de vie, par le pédiatre et la nutritionniste, surtout lors de la période de transition vers les aliments complémentaires. Si vous êtes inquiet du développement de l’enfant, consultez le pédiatre.

Références

  • American Academy of Pediatrics. (2004). Age Terminology during the Perinatal Period. Pediatrics, 114(5), 1362-1364.
  • Centre de pédagogie appliquée aux sciences de la santé de l'Université de Montréal. (2012). L'ABCdaire du suivi périodique de l'enfant de 0 à 5 ans. Repéré à : http://www.cpass.umontreal.ca/documents/formation/outils_abcdaire/ABCdaireOctobre2012FINAL.pdf
  • Farano, S., Borsani, G. et Vigi, V. (2007). Complementary Feeding Practices in Preterm Infants: An Observational Study in a Cohort of Italian Infants. Journal of Pediatric Gastroenterology and Nutrition, 45(3), S210-S214.

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.