Nourrir la vie Un programme du Dispensaire | La référence en nutrition périnatale, de la grossesse au nourrisson.

À quel rythme dois-je faire progresser mon bébé dans l’introduction des aliments complémentaires?

Publié le :
Par : L’équipe de nutritionnistes de Nourrir la vie | Dispensaire diététique de Montréal

Il est conseillé d’introduire un nouvel aliment complémentaire à chaque trois jours.

Il est important de n’introduire qu’un seul aliment à la fois et d’attendre environ trois jours après son introduction avant de tenter un nouvel aliment. Ainsi, si le bébé présente une réaction allergique, il sera possible de cibler automatiquement l’aliment responsable. Certaines allergies peuvent prendre jusqu’à trois jours avant de se développer et peuvent nécessiter plus qu’une exposition. Il est donc recommandé d’offrir le nouvel aliment au moins deux fois dans la période d’essai de trois jours. De plus, le délai de trois jours permettra au bébé de prendre le temps de se familiariser avec le nouvel aliment. Il est préférable d’introduire les nouveaux aliments le matin, pour être en mesure de surveiller le bébé dans les heures qui suivent en cas de signe d’allergie.

Ensuite, chaque aliment ayant été introduit avec succès (sans réaction allergique) doit continuer d’être offert régulièrement au bébé, même lorsqu’un nouvel aliment est essayé. En suivant ce rythme, un mois après le début de l’introduction des aliments complémentaires, le bébé devrait recevoir des aliments solides trois fois par jour et avoir déjà introduit des aliments des trois groupes alimentaires suivants : viandes et substituts, fruits et légumes, puis produits céréaliers. Il est recommandé de conserver la même routine à chaque jour. Pour plus d’information quant à l’ordre d’introduction des aliments solides, cliquer ici.

Contrairement aux anciennes recommandations, il n’est plus conseillé de retarder l’introduction des allergènes alimentaires potentiels.

Si le bébé présente des signes ou symptômes d’allergies, il est recommandé de contacter le médecin le plus rapidement possible. En cas de choc anaphylaxique, il faut absolument se diriger à l’urgence dans les plus brefs délais.

Références

  • Gouvernement du Canada (2014). Nutrition des nourrissons. Repéré à : http://www.canadiensensante.gc.ca/healthy-living-vie-saine/infant-care-soins-bebe/nutrition-alimentation-fra.php#a2
  • Santé Canada (2015). La nutrition du nourrisson né à terme et en santé : Recommandations pour l’enfant âgé de 6 à 24 mois. Repéré à : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/infant-nourisson/recom/recom-6-24-months-6-24-mois-fra.php
  • Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Institut National de Santé Publique du Québec, 2015.

Catégories:

L’Agence de la santé publique du Canada a contribué financièrement à la production de Nourrir la vie.

Les vues exprimées ici ne reflètent pas nécessairement la position officielle de l’Agence de la santé publique du Canada.