Historique

C’est en 1879, que madame Emily F. De Witt initia les premières actions du Dispensaire. Le premier rapport annuel indique que le Dispensaire est venu en aide à 300 personnes dans le besoin par la distribution, de porte en porte, de nourriture, dont : des œufs, du lait, du bouillon de viande, des fruits et même de la gelée de vin!

Rappelons que le Dispensaire figure parmi les premiers organismes communautaires à voir le jour à Montréal et à mettre en place, ce que l’on a appelé plus tard, des popotes roulantes.  Depuis lors, que du chemin parcouru par le Dispensaire, chemin toujours animé par la volonté de venir en aide aux familles en difficulté, d’innover, d’adapter nos interventions en faveur du développement optimal des enfants et de contribuer à la lutte à la pauvreté, et ce, en favorisant la naissance de bébés en santé!

Dans les années 50 et sous la gouverne de madame Agnes C. Higgins, diététiste de formation, le Dispensaire développe une méthode d’intervention nutritionnelle (distribution d’œufs, de lait, d’oranges et de suppléments minéraux) et sociale (développement des compétences familiales et accès à des ressources communautaires).   Devenue la méthode nutritionnelle Higgins©, cette approche de counseling alliant correctifs nutritionnels, stratégies de motivation et soutien global reposant sur la relation de confiance entre la mère et la diététiste, permet de diminuer de moitié le risque de naissance de bébés de faible poids chez les femmes enceintes dans le besoin et fait partie intégrante de l’approche en nutrition sociale, telle que pratiquée aujourd’hui au Dispensaire.

Aujourd’hui, le Dispensaire aide annuellement environ 900 femmes enceintes en situation de vulnérabilité à se nourrir adéquatement pendant leur grossesse afin d’améliorer leur chance de donner vie à un bébé en santé!

Signalons que le Dispensaire est à l’origine des programmes Olo au Québec et a également inspiré le développement de programmes comme le Special Supplemental Nutrition Program for Women, Infants and Children (WIC) aux États-Unis et le Programme canadien en nutrition périnatale (PCNP).